«Perception» de Yosra Bouzaiene est une œuvre sur la vie, les ténèbres et les lumières. Il vient d’être sélectionné en compétition officielle à Accra Indie Filmfest ( Ghana), un festival international de courts métrages créé pour servir de plaque tournante aux cinéastes émergents et indépendants.


Avec un casting des plus gracieux réunissant Amira Chebli, Najla Ben Abdallah, Khaled Houissa et Mohamed Dahech, le court-métrage «Perception» de Yosra Bouzaiene est un questionnement sur les ténèbres et le sens de la perception. «Lorsque les ténèbres absolues règnent, la terreur finit par s’installer et la peur nous paralyse. Peur de quoi? Certainement de nous-mêmes». Leila est une joaillière de 30 ans, belle, aveugle et indépendante. Elle vit seule dans une maison colorée. Un jour pas comme les autres, dansant sous la pluie, Leila tombe. Sa sœur la force à subir une opération… Qui est aveugle et qui ne l’est pas et pour voir quoi enfin?

Née à Tunis, Yosra Bouzaiene est diplômée à Rome de l’Académie de cinéma et de télévision Griffith en 2009, elle a commencé à travailler comme assistante auprès de grands réalisateurs internationaux, tels que Jean Jacques Annaud, Marco Pontecorvo, Roger Young. Elle a à son actif comme réalisatrice un documentaire intitulé «Et si» et de publicités.

Passionnée de danse, elle intègre souvent cet art dans ses films pour donner libre cours à l’expression corporelle.

Charger plus d'articles
Charger plus par Asma DRISSI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire