Le secrétaire général de Nidaa Tounes, Abdelaziz Kotti (camp de Hammamet) a estimé jeudi que « Youssef Chahed devrait conduire la réunification et la reconstruction du Nidaa historique afin de préserver l’équilibre politique en Tunisie et la faire sortir de la crise ».

La crise au sein de Nidaa Tounes se poursuit. La dernière crise en date remonte au congrès électoral du parti le 6 avril 2019 au cours duquel le mouvement s’est scindé en deux avec deux directions et deux représentants légaux: le premier représenté par Sofiene Toubel (camp de Hammamet) et le deuxième représenté par Hafedh Caïd Essebsi (camp de Monastir).

« Nidaa Tounes soutiendra le gouvernement Chahed en tant que partenaire de la coalition au pouvoir dont il fait partie, et ce jusqu’à l’organisation des élections législatives et présidentielle », a ajouté Kotti dans une déclaration à l’agence TAP.

Youssef Chahed appartient toujours à Nidaa Tounes tant qu’il n’a pas donné sa démission et n’a pas annoncé son adhésion à un autre parti, a-t-il soutenu.

Selon Kotti, Nidaa Tounes reste ouvert à la discussion avec les différentes composantes du « Nidaa Historique », citant Machrou Tounes, Tahya Tounes et Beni Watani. Le but étant, a-t-il insisté, de reconstruire le « Nidaa historique » et de s’engager pour les élections de manière unifiée.

Dans des déclarations médiatiques cette semaine, le secrétaire général de Nidaa Tounes, Néji Jelloul (camp de Monastir) a critiqué le gouvernement Chahed, estimant que « le gouvernement répète les mêmes erreurs en s’immisçant dans les affaires internes des partis et en formant un parti politique ».

D’après lui, la situation générale du pays exige le report des élections ou la mise en place d’un gouvernement d’union nationale qui aura pour mission de parachever le processus de transition démocratique.

Rappelons que le représentant légal de Nidaa Tounes, élu à la tête du Comité central (issu de la réunion de Hammamet) a reçu à la fin de la semaine dernière une correspondance des services de la présidence du gouvernement en charge des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile et des droits de l’Homme lui notifiant « l’acceptation du dossier déposé par Sofiène Toubel à propos du dernier congrès du parti ».

Commentant cela, Abdelaziz Kotti a déclaré à l’agence TAP que la correspondante a pris acte des conclusions du dernier congrès et de toutes les structures du parti y compris le secrétariat général, le bureau politique, le comité central et le représentant légal Sofiene Toubel.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire