Le vote de la motion de retrait de confiance au président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Rached Ghannouchi a démarré jeudi aux environs de 10H35 au bâtiment annexe du parlement.

Les députés vont être appelés nominalement à voter sans isoloir.
Le président de la séance plénière et deuxième vice-président du parlement, Tarak Ftiti a rappelé aux députés que le vote sera secret et sans discussion générale.

Dans les points d’ordre soulevés au début de la séance plénière, plusieurs élus se sont opposés à l’absence de discussion générale à ce sujet. Ils ont également exprimé leur objection au sujet de la durée réservée au vote fixée à deux heures, selon ce qui a été annoncé par le président de la séance. Tarak Fetiti a concédé toutefois que les députés qui n’ont pas pu voter durant ces deux heures pourront le faire après.

Les parlementaires réclament en effet une prolongation de la durée réservée au vote, tout en soulignant que les décisions prises par le bureau du parlement peuvent être revus lors de la séance plénière.

Les élus des groupes parlementaires opposés au retrait de confiance au président de l’ARP ont insisté sur l’impératif de procéder au vote dans l’isoloir alors que le reste des groupes signataires de la motion de retrait de confiance se sont opposés à ce procédé. Ces derniers réclament un vote secret au vu et au su de tous  » pour empêcher de truquer les résultats du vote  » et éviter toute pression possible sur les élus.

La commission de supervision des opérations de vote et décompte des voix annoncée par le président de la séance Tarak Fetiti se compose comme suit :

Chiraz Chebbi (Qalb Tounes)
Yamina Zoughlami (Bloc Ennahdha)
Mahbouba Ben Dhiffalah (Bloc Ennahdha)
Neji Jarrahi (Parti Destourien Libre)
Ali Ben Aoun (Groupe démocratique)
Salma Maalej (Groupe Démocrate)

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire