Plus de 39 % des personnes décédées en Tunisie des suites de la COVID -19 étaient âgées de plus de 65 ans, a indiqué mercredi Nissaf Ben Alaya, directrice de l’observatoire national des maladies nouvelles et émergentes.

Lors d’une conférence de presse tenue au ministère de la santé, Ben Alaya a fait savoir que depuis le 27 juin 2020, date de la réouverture des frontières et la levée du confinement total, 346 cas importés (la majorité est arrivée par voie terrestre et plusieurs sont des migrants irréguliers) et 66 cas autochtones ont été recensés.

Trois cercles de contamination ont été détectés : à Sousse (8 cas), à l’aéroport (26 cas) et à Kairouan (8 cas).

Selon Nissaf Ben Alaya, tous les prélèvements effectués sur les personnes proches de ces cas ont été négatifs et il n’y a pas eu de nouveaux cas de contamination.

Dans ce contexte, elle a signalé que les mesures de contrôle et de dépistage ont été renforcées au cours de cette dernière période surtout que nous nous approchons d’une saison hivernale à haut risque (grippe saisonnière, saison de la bronchiolite chez les enfants et propagation de plusieurs autres virus touchant le système respiratoire).

 » Il faut donc être plus vigilants et respecter les protocoles sanitaires sectoriels tout en veillant à la désinfection des lieux », a-t-elle dit.

Ben Alaya a souligné que le pays ne supportera plus un nouveau confinement qui a un impact psychologique et économique important.

 » Pour cohabiter avec le virus et freiner sa propagation, il faut intensifier le dépistage, être vigilant et respecter le protocole sanitaire « , a-t-elle ajouté.

A noter qu’à la date du 3 août 2020, la Tunisie a recensé 1584 cas confirmés dont 1227 patients ont guéri 51 sont décédés et 306 cas sont encore porteurs de virus dont 9 hospitalisés.

Parmi les hospitalisés, deux sont actuellement dans un cas critique selon Nissaf Ben Alaya.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire