Le maire de Tabarka (gouvernorat de Jendouba) et son secrétaire général ont été traduits jeudi devant le tribunal de première instance de Jendouba.Ils sont soupçonnés d’abandon de marchandise saisie, ont indiqué à l’agence TAP des proches des deux suspects.

Selon les données fournies, des garde-côtes de la ville de Tabarka avaient saisi, le 1er juillet dernier, des équipements consacrés à la baignade et les ont placé dans l’entrepôt de la municipalité.

Ces équipements saisis ont été remis à son propriétaire, le 3 juillet dernier, par le maire de Tabarka sans respecter les procédures légales. Face à cette situation, la garde maritime à Tabarka a avisé le ministère public qui a ordonné l’ouverture d’une enquête.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire