Les deux avions militaires tunisiens chargés d’aides alimentaires et de médicaments, ont atterri, jeudi à l’aéroport Rafik Hariri à Beyrouth, sur instructions du Président de la République, Kais Said, en solidarité avec le peuple libanais, suite à la double explosion dévastatrice survenue au port de Beyrouth, mardi dernier.

Le ministre plénipotentiaire chargé d’affaires de l’ambassade de Tunisie au Liban, Ridha Chhidiya, qui était à l’aéroport de Beyrouth au moment de l’atterrissage des deux avions, a déclaré qu’il n’y a pas de victimes parmi les membres de la communauté tunisienne vivant à Beyrouth, soulignant que l’ambassade est prête à venir en aide à tous les ressortissants tunisiens qui en ont besoin en cette conjoncture difficile.

Dans une déclaration à l’envoyée spéciale de la TAP à Beyrouth, Chhidiya a fait savoir que le nombre des Tunisiens résidant au Liban s’élève à 5 mille personnes environ dont 1200 à Beyrouth, notant que l’ambassade tunisienne s’est mobilisée depuis la survenue de cette explosion ravageuse à suivre de près les conditions des Tunisiens à Beyrouth.

Il a dans ce contexte fait savoir que le domicile d’une citoyenne tunisienne résidant à Beyrouth avait été endommagé, sans faire de dégâts humain.

Le chargé d’affaires a souligné à cet effet que l’aide humanitaire dépêchée à Beyrouth, comporte un message de solidarité et de sympathie de la Tunisie au peuple libanais et témoigne de la profondeur des relations historiques entre les deux pays.

De son côté, le directeur général du ministère libanais de la Santé, Fadi Sinan, a indiqué dans une déclaration à la TAP, que le Liban a besoin d’aides médicales et alimentaires supplémentaires après cette tragédie qui a frappé le port de Beyrouth par lequel transitent la plupart des produits alimentaires, a-t-il précisé.

Il a souligné que des lignes aériennes sont ouvertes avec la Tunisie, l’Egypte, le Qatar, la Jordanie, le Koweït, l’Irak et d’autres pays pour recevoir les aides, exprimant ses remerciements « aux pays frères et amis qui ont fourni des aides d’urgence au peuple libanais et exprimé leur solidarité avec le Liban en cette rude épreuve « , a-t-il dit.

Le premier avion militaire chargé d’aides humanitaires avait décollé de Tunis vers six heures du matin, environ trois heures avant le décollage du deuxième appareil.

Le ministre de la Défense Imed Hazgui, le ministre des Affaires sociales et de la Santé par intérim, Mohamed Habib Kechaou, ainsi que les conseillers du Chef de l’Etat, Othman Jerandi, chargé des affaires diplomatiques, et l’amiral Abderraouf Atallah, chargé de la sécurité nationale ont supervisé le chargement de cette aide médicale et alimentaire d’environ 35 tonnes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire