L’effet «soldes», qui fait tourner plus les commerces et générer plus de cash, est un top départ qui se traduit souvent par une véritable frénésie où les consommateurs sollicitent davantage leur portefeuille pour des produits souvent vendus aux prix normaux. D’aucuns y voient, certes, une occasion pour faire de bonnes affaires, mais attention, pas à n’importe quel prix. Car cette année, la distanciation physique et les gestes barrières sont de mise.

Les consommateurs sont à la fête depuis hier matin et ne se font pas prier pour profiter des réductions de 30, 40 et même 50 % dès le premier jour des soldes. Encourageant de la part des commerçants en vue d’offrir des prix acceptables malgré de nombreux aléas relevés par leur corporation.

Le grand jour pour les «fashionistas» et les accros de la mode est arrivé. Ce sont les soldes saisonniers qui ont débuté, hier matin comme annoncé par le ministère du Commerce. L’affluence dans un centre commercial flambant neuf et très prisé d’El Manar (Tunis) reste faible le matin pour monter graduellement aux environs de midi. Vers 13 heures à la sortie des bureaux et administrations, le centre est plein comme un œuf! Petite parenthèse par rapport aux conditions de déroulement en période de coronavirus. Les gens semblent oublier la circonstance du Covid-19 en majorité et refusent obstinément de porter le masque de protection malgré les mises en garde du ministère de la Santé. Une personne sur trois en porte en moyenne, ce qui est symptomatique du manque de conscience  collective, alors que la lutte contre l’épidémie en Tunisie bat son plein. Retour aux affaires commerciales au sujet des soldes qui sont une opportunité de faire de bons achats en payant à prix doux, surtout avec le faible pouvoir d’achat du Tunisien qui continue sa dégringolade. Les femmes, accompagnées de leurs enfants sont généralement plus nombreuses que les hommes étant donné qu’elles achètent pour elles-mêmes et pour la famille. Du côté des dames, la ruée sur les boutiques d’accessoires est démonstrative. Sacs, portefeuilles, colliers et bijoux originaux sont très prisés par la gent féminine. Les boutiques de prêt-à-porter sont plus désertées. Les boutiques pour enfants connaissent un succès traditionnel avec l’échéance de la rentrée scolaire qui pointe le bout du nez. Les parents doivent consentir des efforts en vue de préparer leur progéniture à une rentrée scolaire joyeuse et festive. Les prix sont encourageants au niveau des taux de réduction là aussi, les mamans n’hésitant pas à retourner chez elles les bras chargés de sacs d’habits. 

Les hommes ne sont pas en reste et comptent profiter de l’aubaine des soldes pour «s’arranger» jusqu’à la fin de l’été.

Habillement hommes 

Dans une boutique à deux étages avec grand espace, la ligne de prêt-à-porter de fabrication française de moyenne gamme attire la clientèle pour son rapport qualité-prix. Les vêtements pour hommes comportent essentiellement des pantalons et des shorts qui avoisinent les 40 et 60 Dinars après réduction de 25% ou 30%. Une autre ligne de pantalons «à partir de 55 dinars» est disponible au niveau des allées. Ainsi que des tee-shirts, polos ou chemises. Un costume taille ajustée vous en coûtera 200 dinars. Le  «tissu stretch» qui donne une élasticité au vêtement comme le pantalon et le jean est garanti avec l’étiquette de fabrication. C’est un argument de vente qui intéresse les consommateurs qui ne veulent pas changer d’habit à cause du poids. Un détail important, de très grandes tailles sont disponibles ,du double XL et même du 6XL pour les personnes très fortes de poitrine.

Déferlante d’annonces

À l’ère du numérique, plus rien ne manque à l’appel. Les messages des commerciaux, les annonces sur internet et bien plus encore, le client est pris à la gorge et se résout à se rendre pour profiter de l’occasion des soldes et la «fête des prix». On y lit le message suivant : «C’est parti pour les soldes ! Ne ratez pas l’occasion, notre enseigne double vos points de fidélité durant ce week-end». Un coup double pour le client qui possède une carte de fidélité. Il peut acheter à moindres frais et engranger des points d’achat par la suite.

Les ventes avec réduction de prix sont régies par la loi N° 98-40 du 2 juin 1998 relative aux techniques de vente et à la publicité commerciale. L’article 3 sur les soldes mentionne que « sont considérées comme soldes périodiques ou saisonniers toute offre de vente ou vente au consommateur faites par les commerçants de produits neufs démodés, défraîchis, dépareillés ou fin de séries, et qui sont pratiquées en fin de saison en vue du renouvellement saisonnier de la marchandise par l’écoulement accéléré du produit moyennant une réduction des prix». Les soldes d’hiver sont fixés pour le 1er février 2021. Les soldes d’été sont prévus durant six semaines malgré certaines spéculations qui visent à les réduire à 4 semaines. 

 

crédit photo : © Salma Guizani
  • Soldes d’été : Une saison plus ou moins réussie

    Les réductions les plus importantes concernent les articles de la collection de l’année de…
Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Salem Kechiche
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Liberte

    08/08/2020 à 10:53

    Ou voulez vous trouver l’argent pour acheter un article même à 90% de remise. Bref les revenus des tunisiens sont au rouges et surtout j’ai constaté l’augmentation des friperies des pièces à moins d’un dinar, vous vous habillez bien et vous les jetez après. Alors les boutiques du prêt à porter les tunisiens n’ont plus les moyens de s’en offrir.

    Répondre

Laisser un commentaire