La formation type sera remaniée ce soir. Des changements toucheront les compartiments de l’entrejeu et de l’attaque.

Le CSS a perdu quatre points en deux matches, et ce, en concédant le nul face à l’US Tataouine en déplacement  et contre le CAB à domicile. « L’UST est un adversaire connu pour être difficile à manier à domicile. Son but d’égalisation a été marqué dans les vingt dernières minutes au moment où nous étions amoindris après l’expulsion de notre défenseur, Alaa Ghram. J’estime que le nul obtenu à Tataouine est un résultat acceptable. », nous a confié Fathi Jebel, le coach du CSS.

Un bon volume de jeu

Malgré une belle première mi-temps face au CAB au cours de laquelle les Sfaxiens se sont créé des occasions de scorer, la concrétisation leur a fait défaut : « L’adversaire était bien organisé en défense. Et malgré le bon volume du jeu que nous avons présenté, nous ne sommes pas parvenus à tromper la vigilance du gardien cabiste. Au final, nous avons perdu deux points. Mes joueurs sont avertis. Plus de ratage de points afin de terminer en deuxième position et atteindre notre objectif, à savoir la deuxième place qualificative à la Champions League. », a indiqué notre interlocuteur.

Mission difficile, mais pas impossible

Les Clubistes sfaxiens sont depuis lundi à Tunis afin que les conditions optimales de préparation soient garanties en prévision du classico de ce soir : « Le spectacle devra être au rendez-vous dans un match choc qui mettra aux prises le leader et son dauphin. Notre mission sera difficile, mais pas impossible. Mon équipe est habituée à gérer ses matches face aux grands adversaires de la trempe de l’EST. Si mes joueurs se montrent appliqués en disputant le match avec leur sérieux habituel et leur désir ardent de se donner à fond, ils seront en mesure de surprendre l’adversaire. », estime Fathi Jebel.

Défense intouchable

Volet formation, le coach clubiste nous a fait savoir que la défense alignée contre le CAB sera reconduite. « Par contre, il y aura des changements au niveau de la ligne médiane et en attaque.

Nous devons renforcer le milieu de terrain pour empêcher l’adversaire de développer son jeu. En même temps, nous userons des contre-attaques quand l’occasion se présentera.

Nos avants sont plus rapides que les défenseurs adverses. », a conclu le coach sfaxien.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salah KADRI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire