Le leader a l’intention d’accroître davantage l’écart qui le sépare de ses poursuivants directs, à commencer par le dauphin sfaxien, ce soir. Les «Sang et Or» aspirent à enchaîner avec le classico de fin de semaine contre l’Etoile, histoire de s’adjuger le titre à six journées de la fin de la saison.

L’Espérance de Tunis, proclamée championne de Tunisie avant même que la saison ne soit terminée : c’est du déjà-vu. Une ambition que compte renouveler Mouïne Chaâbani et ses joueurs au cours de cette semaine décisive. Une semaine durant laquelle le leader enchaîne deux classicos : ce soir face au CSS à l’Olympique de Radès et ce samedi contre l’ESS sur la pelouse du Stade Bou Ali-Lahouar à Hammam-Sousse.

En prévision de ces deux matches chocs, le coach «sang et or» a ménagé quelques joueurs-cadres samedi dernier à Ben Guerdane. Et même les joueurs qui ont disputé le match étaient priés d’économiser leur énergie en prévision des deux classicos de cette semaine. Du coup, c’est avec des joueurs-cadres frais physiquement, notamment Abdelkader Badrane, Sameh Derbali, Ilyès Chetti et Mohamed Amine Tougai, ménagés samedi dernier à l’occasion de la rencontre contre l’USBG, que l’EST abordera le classico de ce soir contre le CSS.

Le coach «sang et or» a également donné du temps de jeu aux joueurs qui en ont manqué, à l’instar d’Ibrahim Ouattara, Fousseny Coulibaly, Mohamed Ali Yaâkoubi et Khalil Chammam.

Attaque : les solutions existent

S’il a préféré ménager ses principaux défenseurs, le coach «sang et or» a profité du déplacement de Ben Guerdane pour tester les différentes solutions offensives qu’il a sous la main. Et même si Ibrahim Ouattara est apparu loin de son niveau habituel, Mouïne Chaâbani peut toujours compter sur Yassine Khénissi qui a retrouvé l’essentiel de ses repères, Abderrahmane Meziane qui s’améliore d’un match à l’autre et Mohamed Ali Ben Hammouda, toujours égal à lui-même.

Et bien que les solutions offensives existent, le technicien « sang et or » aimerait sans doute que Fadi Ben Choug (méconnaissable samedi à Ben Guerdane), mais aussi Ibrahim Ouattara, retrouvent toutes leurs sensations afin de peser lourdement sur la défense sfaxienne ce soir et celle de l’Etoile samedi.  C’est que le but du staff technique «sang et or» est de trancher dès cette semaine en s’adjugeant le titre de champion de Tunisie. L’EST bénéficie déjà d’un écart de 12 points qui la sépare de son dauphin sfaxien. Si le leader aligne deux victoires de suite lors des classicos de cette semaine, le titre de champion de Tunisie sera dans la poche.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire