Selon les indicateurs de l’emploi et du chômage de l’Institut national de la statistique publiés samedi, le nombre de chômeurs estimé pour le deuxième trimestre 2020 s’établit à 746.4 mille du total de la population active, contre 634.8 mille chômeurs pour le premier trimestre 2020.

Ainsi, le taux de chômage augmente sensiblement au deuxième trimestre pour atteindre 18 %.

Le taux de chômage a évolué de façon proportionnellement uniforme selon le genre, augmentant de trois points de pourcentage pour les hommes et les femmes au deuxième trimestre 2020 pour atteindre, respectivement, 15.2 % et 25 %.

Au cours du deuxième trimestre de 2020, une moyenne de 74,2 mille personnes ont été classées hors de la population active, malgré qu’elles voulaient travailler et étaient prêtes et disponibles pour commencer un travail. Ce groupe n’a pas été compté parmi les chômeurs car déclarant ne pas chercher de travail en raison de la pandémie de covid-19.

Si on ajoute ce groupe de personnes aux chômeurs, le taux de chômage augmenterait de 1,4 point et passerait à 19,4 %.

Le taux de chômage chez les jeunes s’élève à 36.1 %. Ce taux est estimé à 36 % chez les hommes et 37.3 % chez les femmes.

Le nombre des diplômés chômeurs de l’enseignement supérieur est estimé en moyenne à 285.4 mille au deuxième trimestre 2020 contre 258.6 mille au premier trimestre 2020, soit une augmentation de 26.8 mille. Le taux de chômage pour cette catégorie a augmenté, passant de 28 % à 31.2 %.

L’enquête sur l’emploi du deuxième trimestre 2020 a montré que l’effectif de la population active en Tunisie a atteint 4151.0 mille, contre 4200.3 mille au premier trimestre 2020, soit une baisse de 49.3 mille. En conséquence, le taux d’activité est retombé à 47.4 % au deuxième trimestre 2020, après avoir été d’environ 48 % au premier trimestre de cette année.

La population active se répartit en 2961.9 mille hommes et 1189.0 mille femmes, et le taux d’activité est respectivement de 69.4 % et 26.4 %.

Au deuxième trimestre 2020, le nombre des occupés s’établit, en moyenne, à 3404.5 mille contre 3565.5 mille au premier trimestre de 2020, soit une diminution de 161 mille. Cette population se répartit en 2512.6 mille hommes et 891.9 mille femmes.

Cette baisse du nombre des occupés se répartit selon la situation dans la profession comme suit : 131.8 mille pour les salariés, 12 mille pour les indépendants et 17.2 mille pour les aides familiaux.

Les indicateurs de l’INS publiés dans le cadre d’une enquête sur « l’impact de la pandémie du Covid-19 sur le marché de l’emploi Tunisien » ont montré que 1946.4 mille occupés n’étaient pas présents à leur travail en avril 2020, ce qui représente 58,3 % du total des occupés. Les raisons de l’absence étaient liées, dans une très grande majorité, à la pandémie de covid-19, avec, notamment, l’instauration du confinement général entre le 22 mars et le 3 mai 2020.

Les industries mécaniques et électriques, l’hôtellerie et restauration, le bâtiment et les travaux publics ont enregistré les taux d’absentéisme les plus élevés, atteignant respectivement : 93.3 %, 90.1 % et 82.4 %.

Alors que les secteurs de l’agriculture et de la pêche, les banques et assurances, les mines et l’énergie ont enregistré les taux de fréquentation des lieux de travail les plus élevés, atteignant respectivement : 79.4 %, 68.5 % et 53.9 %.

La plupart des secteurs d’activité économique ont connu une baisse du nombre d’occupés au cours du deuxième trimestre de l’année 2020. Le secteur agricole a enregistré une baisse moyenne de 11.9 mille occupés et le secteur des industries manufacturières a enregistré une baisse de 51.9 mille occupés. Il est de même pour les industries non manufacturières et les secteurs des services, qui ont enregistré une baisse, respectivement, de 46.8 mille et 52.7 mille occupés.

En revanche, certains secteurs ont connu une quasi-stabilité du nombre d’occupés par rapport au premier trimestre de 2020, comme les secteurs des mines et énergie, et des banques et assurances.

En ce qui concerne les salaires du mois d’avril, 47.8 % des salariés ont reçu leur salaire, alors que 34.4 % n’ont pas reçu leur salaire et 13.1 % n’ont reçu qu’une partie du salaire pour le mois d’avril 2020.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire