Tout le monde sait que les hôpitaux et les dispensaires de Kairouan manquent cruellement de cadres médicaux et paramédicaux, d’équipements et de médicaments.

D’ailleurs, les cas contaminés au Covid-19, et qui nécessitent une hospitalisation, sont transférés dans les établissements hospitaliers de Sousse ou de Monastir.

Un fait a eu lieu, en cette matinée du 20 août, dans un hôpital à Kairouan et qui mérite un petit coup de projecteur, vu son côté humain et solidaire.

En effet, une patiente souffrant de douleurs atroces s’est fait prescrire  un antalgique par le médecin de service. Or, vu son inexistence au sein de la pharmacie de l’hôpital et vu l’état de souffrance de la malade, une femme de ménage est allée le lui acheter avec son propre argent dans une pharmacie au centre-ville, ce qui a permis de le lui injecter et de la soulager.

Un geste profondément humain à saluer

Charger plus d'articles
Charger plus par Fatma ZAGHOUANI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire