Le colloque portant sur «l’évaluation en vue de l’accréditation de la faculté de Médecine de Sousse», organisé par ladite faculté, a réuni —durant la période allant du 6 au 10 mai— des experts en évaluation et pédagogie venant de France et Belgique, des enseignants universitaires, les directeurs des hôpitaux des régions de Sousse, Kairouan, Sidi Bouzid et Kasserine, les directeurs régionaux de la santé des régions précitées et les représentants des structures partenaires exerçant dans les secteurs étatique et privé ( cliniques, centres de santé de base…).

Contactée, Pr Olfa Bouallègue, vice-doyen, directrice du Centre de développement pédagogique à la faculté de Médecine de Sousse et spécialiste en microbiologie au CHU Sahloul, nous a indiqué que l’objectif de ce colloque est d’établir un audit évaluatif externe de la formation médicale à la faculté de Médecine de Sousse, pour la préparation de l’accréditation de ladite faculté en vue de la reconnaissance des diplômes de formation médicale à l’échelle internationale, et ce, selon les normes et les standards internationaux. Elle a noté que cet audit a été suivi par une formation pédagogique des enseignants pour consolider les acquis de l’ingénierie pédagogique instaurés à la faculté de Médecine de Sousse (pédagogie active, numérique…).

Au terme de ce colloque, a été présenté un feed-back sur l’audit évaluatif concernant le cursus de la formation médicale réformée. Cet audit évaluatif préparera la faculté à sa prochaine accréditation de sa formation médicale auprès des instances et des organismes internationaux dont notamment la Conférence internationale des doyens des facultés de Médecine d’expression française (Cidmef).

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire