Ces dix dernières années et en dehors des avertis de ses débuts, la musique électronique a gagné du terrain, s’ouvrant à un public plus large et plus varié et investissant différentes scènes. Au-delà des clubs fermés de la Jetset et des soirées guindées de ses débuts, ce genre a conquis les radios et les festivals;  des événements internationaux lui sont dédiés, des labels et autres collectifs sont créés et le métier de DJ a commencé, petit à petit, à s’organiser.

Plus qu’un genre musical, il s’agit d’une culture qui a trouvé sa place sous nos cieux, semant, ici et là, publiquement ou secrètement, des lieux de rencontres où tolérance et «good vibes» sont les maîtres-mots.

Cette vague a révélé différents artistes de talent  évoluant dans cette scène alternative. Très organisés et créatifs, ils sont devenus de véritables ambassadeurs de la musique électronique made in Tunisia.

Parmi eux figurent Heythem Briki et Khaled Mrabet. Le premier, connu aussi sous le nom d’Eyth, est compositeur et fondateur des deux maisons de disques internationales Warok Music et Are You Alien Records. Il a marqué par ses passages les scènes des festivals et clubs renommés de Tunisie pendant des années. Sa musique est distribuée en digital tout comme en vinyle partout dans le monde. De la Tunisie au Japon, en passant par la France et l’Allemagne, sa touche électro est reconnaissable sur les scènes internationales.

Le deuxième est DJ et producteur. Ayant travaillé comme programmateur au sein de radios notamment Misk Fm, il a compilé des bases de données et une compétence de veille et de recherche musicale afin d’être toujours à l’affût des nouveautés musicales.

Ils sont tous les deux les fondateurs d’un projet nommé Bicolor qui se décline en site web et une application qui proposent des playlists élaborées par des professionnels et dédiées aux professionnels de la restauration et du divertissement. Avec des mises à jour hebdomadaires ces playlists sont classées en couleurs selon le mood proposés. L’objectif étant de donner la possibilité à ses abonnés d’assurer une cohérence dans la musique diffusée dans leurs commerces, de façon simple et efficace et de leur permettre d’avoir une identité sonore.

De plus, Bicolor ambitionne de promouvoir la musique alternative et le travail des artistes tunisiens.

Une occasion d’aller à leur rencontre et de découvrir leurs univers sonores respectifs et leurs projets communs ce soir à partir de 20h, à l’Institut français de Tunisie (IFT). Ils signeront la reprise du programme concocté par l’IFT «Toits sonores». Port du masque et bonne humeur sont exigés !

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire