« Quand on atteint un stade aussi avancé d’une compétition de grande envergure, telle que la Ligue des champions africaine, ce n’est pas n’importe quel match qu’on dispute. Que dire alors de la finale ?
Mais à ce stade précis de la compétition, on n’est jamais à l’abri d’une surprise, mauvaise ou bonne. Regardez ce qui s’est passé la semaine dernière avec le FC Barcelone. Qui aurait parié que le Barça allait s’effondrer devant Liverpool ?
C’est pourquoi j’aimerai répondre à ceux qui ont critiqué Mouîne Chaâbani sur ses choix et son approche tactique lors de la demi-finale retour contre le TP Mazembe à Lubumbashi. Chaâbani a été réaliste à souhait dans sa gestion du match. Car, au départ, il n’était pas prévu que l’équipe refuse catégoriquement le jeu, mais il fallait bien défendre dans notre zone et monter à l’attaque une fois les joueurs en possession du ballon. Mais comme Anis Badri n’était pas au meilleur de sa forme et comme Youssef Belaïli ne recule pas d’un cran pour apporter son concours en phase défensive, il ne fallait pas prendre des risques. Pour moi, si l’EST s’est qualifiée à la finale, c’est grâce au réalisme dont a fait preuve Mouîne Chaâbani.
A la finale, il faudra aussi faire preuve d’audace et jouer intelligemment. Toutefois, pour préserver le titre africain, il est impératif que les joueurs-clefs abordent la finale sous leur meilleure forme.
En prévision de la manche aller, Sameh Derbali devra récupérer à temps car il a la faculté de faire des montées régulières. La meilleure approche à l’aller sera d’aligner trois pivots, Chaâlali, Kom et Coulibaly. Sur le plan offensif, il faut prendre le risque de glisser sur les côtés, un rôle qui devra être attribué aux latéraux, Derbali et Ben Mohamed. L’idée est de créer le surnombre aussi bien en phase défensive qu’offensive.
L’homme de la finale retour sera incontestablement Saâd Bguir. A l’entraîneur de sacrifier l’un des trois pivots.
Pour moi, Saâd Bguir et Sameh Derbali sont les joueurs-clefs de la finale. Youssef Belaïli et Anis Badri ont aussi un rôle déterminant à jouer. Eux aussi doivent être à 100% de leur moyens »

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Dossier du Lundi

Laisser un commentaire