C’est quand des scénaristes mettent en scène des situations ordinaires qui basculent que leur film parvient à ébranler le plus un spectateur lambda. «Enragé» de Derrick Borte, avec un Russel Crowe méconnaissable, est l’illustration parfaite d’un cauchemar sur grand écran.     

Une altercation banale entre un conducteur et une automobiliste prend les allures d’une course-poursuite terriblement violente et interminable. Dans ce thriller horrifique, Russel Crowe sort les crocs en endossant le rôle d’un homme déchaîné, excessivement agressif. L’acteur mythique de «Gladiator» est à peine méconnaissable physiquement. Toute la course mortelle suit les agissements de ce criminel. Rachel double un conducteur au bout du rouleau spontanément. Ce dernier ne la lâchera plus et entamera une course-poursuite mortelle et sanguinaire.  Le long métrage s’ouvre, d’ailleurs, sur un prologue terrifiant qui rappelle qu’un incident routier aussi banal arrive tous les jours et que les automobilistes vivent souvent bien pire… Un rien a provoqué une colère monstre chez l’individu, esquissé comme étant physiquement peu présentable, fragilisé, brisé, rondelet, transpirant … prêt à s’acharner sans relâche !

Il faut dire que la trame du film et son scénario restent peu originaux : des tueurs sanguinaires sur une route, le cinéma en a connu plus d’un dans différentes versions… (The Hitcher, Chute libre, Massacre à la tronçonneuse…) mais «Enragé», sorti de nos jours, va plus loin dans la violence et se veut extrêmement attractif de bout en bout. De nombreux rebondissements  crédibles parviennent à attirer l’attention du public. Captivant et ponctué par des réflexions sur l’aliénation de l’humain ou la montée de la violence justifiée ici même, les scénaristes taclent également un semblant d’indifférence qui règne face à la cruauté ambiante : comme cette lubie chez les gens en mal de sensation, très bien mise en scène dans le film et qui consiste à filmer des scènes de violence et à les poster en ligne au lieu d’intervenir.

D’une durée d’ 1h30, ce thriller est déconseillé aux âmes sensibles.  «Enragé» est l’un des premiers films américains «majeurs», à sortir avec le confinement lié à la pandémie de Covid-19.

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire