C’est un lieu où se confondent création artistique, médiation culturelle, travail, divertissement, échange et interaction

Au sein de la zone touristique de Khezama à Sousse, un nouveau centre culturel et de loisirs privé a ouvert officiellement ses portes, hier.

Il s’agit d’un espace abritant une galerie d’expositions d’art, une salle de projection, des salles de workshops, un Coworking Space, un concept-store pour favoriser le travail des artisans ainsi qu’une terrasse de détente de 200 m².

Baptisé « Préface », le centre, qui couvre 500 m² sur deux niveaux, se veut un lieu de rencontre et de détente ainsi qu’une plateforme dédiée aux échanges culturels et aux expériences artistiques. C’est un endroit de travail et d’inspiration favorisant la créativité et l’entrepreneuriat de par sa décoration ultramoderne et son aménagement qui en font plus un espace de vie ou « un autre chez-soi », comme le définissent ses créateurs.

« A travers ses meubles, sa déco et son aménagement, nous nous sommes rapprochés plus du concept des maisons d’hôte que de celui des centres culturels ou des cafés » explique sa fondatrice, Anissa Lamiri. « C’est un projet qui a pris deux années pour aboutir, nous l’avons réalisé par amour pour l’art et la culture mais bien étudié avec un business plan réalisé par un cabinet spécialisé ».

« Préface » propose au visiteur l’art et la culture sous leurs différentes formes en le faisant profiter d’un voyage culturel et artistique avec, en plus, une offre de restauration légère et de qualité. C’est aussi un lieu dédié au savoir et à la connaissance à travers des workshops autour de l’image (cinéma, photographie, BD, design…), la culture numérique, le patrimoine, l’Histoire, l’écologie, les sciences, le développement humain durable, etc. 

« La salle de cinéma permettra de projeter de courts-métrages, notamment ceux de jeunes Tunisiens suivis de débats » ajoute, de son côté, Habib Trabelsi, directeur du centre.

La conception du centre répond aux besoins spécifiques de  toutes catégories socioprofessionnelles, étudiants, jeunes diplômés, expatriés et touristes. Les ONG, les fondations, les institutions culturelles et artistiques, les entreprises et les centres culturels étrangers y trouveront également un espace de travail et de Coworking de 32 places. En fait, toute personne à la recherche d’un endroit singulier, calme et reposant pour se recueillir, se divertir, développer ses compétences et son potentiel, vivre des expériences créatives et interactives, travailler ou étudier, cet endroit lui correspond.

Le projet sera appelé à encore évoluer avec une future résidence d’artistes sur le même site destiné à élargir plus la panoplie d’offres.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire