La Chabiba perd sa place parmi l’élite, la fin d’une série de bavures et de défaillances. Un vrai cauchemar !

La Chabiba s’est contentée de la parité face à l’EST (0-0) au cours d’un match où les camarades de Frioui ont présenté un rendement respectable.  Cependant, ils ont été incapables même d’inscrire au moins un but pour rester en L1. Cela dénote certainement un manque de concentration évident chez les camarades de Salhi qui pensaient, avant le match, que le maintien était loin de leur portée. Les protégés de Hidoussi ont manqué de réalisme probablement à cause des qualités de leur adversaire (l’EST) et à cause aussi de leur déconcentration vu les résultats des autres concurrents. La tête était donc ailleurs. Il est vrai également que l’absence de Bacha, Ammar, Amer, Bouguerra et Métiri a déstabilisé le groupe. Le groupe titularisé a affiché des qualités respectables.  La défense a assuré une rapidité en couverture et en marquage individuel sur Khénissi et Berrima.. Il a fallu attendre la 25’ pour voir l’attaque aghlabide sortir de sa prudence et aller vers l’arrière-garde espérantiste. Les actions manquaient d’harmonie entre Sassi, Salhi et Benjamin.

Beaucoup de maladresses !

Le coach Hidoussi a donné des consignes à ses protégés de se concentrer en phase finale. Les camarades de Frioui ont montré une discipline et une application stricte des consignes. En revanche, le ratage de Salhi (85’) et de Dahnous (90’) de deux occasions franches à la fin de la rencontre n’arrangera en rien les affaires du club. Et l’entraîneur adjoint Helmi Hemam d’expliquer : «Le souci du résultat a eu ses conséquences sur le rendement de nos protégés. Les attaquants ont manqué de concentration face au gardien. Le rendement des joueurs, surtout en seconde phase de jeu, a confirmé les bonnes intentions du groupe. Les joueurs avaient la rage de vaincre mais ceci n’a pas suffi pour concrétiser et gagner une rencontre importante pour le destin du club en L1».

Certes, la JSK s’est bien comporté face au champion, mais ceci ne suffit pas pour faire monter le compteur de l’équipe. La relégation en L2 est une conséquence prévisible des défaillances  de l’équipe et l’instabilité technique et administrative depuis le début de la saison. C’était inévitable au bout du compte !

Mohamed Sahbi CHAFRA

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire