Pourvu que le secteur de l’emploi n’influe pas négativement sur ceux de la jeunesse et des sports.

Pour la première fois de son existence, le ministère de la Jeunesse et des Sports est appelé à cohabiter avec celui de l’Emploi sous le même toit et sous les ordres du même patron. En optant pour cette alliance que certains se sont empressés de qualifier de «contre nature», le nouveau gouvernement exprime ainsi sa volonté d’associer les jeunes et les sportifs au long combat mené par l’Etat contre le phénomène sans cesse envahissant du chômage. Adhérant rapidement à ce projet audacieux, la FTF a été la première structure à monter au créneau, en offrant ses services, lors d’une séance de travail tenue récemment par le nouveau ministre, Kamel Deghich, et son secrétaire d’Etat, Sihem Ayedi, avec Wadii Al Jeri. Ce dernier, en guise de hors d’œuvre, s’est engagé à embaucher une centaine de chômeurs parmi les maîtres et professeurs d’éducation physique, tout en affichant la détermination de collaboration de la fédération dans le domaine de l’infrastructure sportive. Par cet engagement solennel, l’homme fort de la FTF lance ainsi la balle dans le camp de ses homologues des autres fédérations qui, normalement, devront suivre au nom de la sacro-sainte cause nationale. C’est d’ailleurs là le premier objectif à atteindre par le nouveau ministère qui a, bien évidemment, du pain sur la planche à quasiment tous les niveaux. 

Que de défis à relever 

En effet, si l’on salue la volonté avec laquelle on entend résoudre l’épineux problème de l’emploi où l’on compte actuellement, il est vrai, près de 9.000 chômeurs dans les rangs des maîtres et professeurs d’éducation physique recensés jusqu’à présent, il est à souhaiter que ledit ministère, dans sa nouvelle configuration, fournisse le même effort dans sa quête de dépoussièrement des dossiers sportifs d’actualité non moins brûlants, dont notamment :

-Le renforcement de l’infrastructure sportive qui agonise aujourd’hui, avec des stades et salles en piteux état et au nombre insuffisant.

-Les terrains de quartier : une expérience qui a démarré en fanfare dans les années 90, avant de tomber dans les oubliettes, le nombre de ces espaces s’étant réduit comme peau de chagrin, en dépit de leur qualité de traditionnel vecteur d’éclosion de talents en herbe.  

-L’amélioration du soutien financier apporté aux fédérations, avec surtout la nécessité d’en finir avec les réductions fréquentes des budgets annuels qui leur sont alloués. Il est vrai que des fédérations, fortes d’une flatteuse réputation à l’étranger, en ont cruellement pâti, comme en témoigne la chute des performances de leurs sélections et clubs, particulièrement sur la scène arabo -africaine. 

-L’obligation d’améliorer les critères de choix et de formation des athlètes d’élite pris en charge par le ministère 

-L’ouverture du Centre médico-sportif d’El Menzah aux anciens sportifs nécessiteux, en les faisant bénéficier de la gratuité des soins. 

-L’assainissement du secteur anarchique des académies de formation privées, en leur imposant un cahier des charges en bonne et due forme. 

-L’augmentation des subventions annuelles octroyées aux clubs ciblés, ainsi qu’aux associations spécialisées en sport féminin 

-Le développement des centres de promotion 

-La restructuration de la société Promosport en vue d’une meilleure efficience. 

-Le lancement d’une purge dans certains départements du ministère qui, tout le monde le sait, ne sont pas au-dessus de tout reproche. 

-L’intensification des contrôles dans les fédérations, dans le cadre du suivi de leur gestion administrative et financière. 

Répartitions des tâches 

Autant de remarques qui, espérons-les, seront prises en considération pour l’intérêt national. Voici, par ailleurs, la nouvelle répartition des principales  tâches de responsabilité au sein du ministère :

Chef du cabinet :Slah Fadhlaoui 

Conseiller principal :Chokri Ben Hassan

Directeur général du sport : Makram Chouchane 

Directeur de l’élite :Sami Koussairi 

Directeur des structures : Mohamed Ali Nefzi 

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohsen ZRIBI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire