Après les éditions précédentes qui ont permis à nombre de jeunes de fouler les planches, l’aventure s’est poursuivie avec la Saison 6, dont la grande finale a eu lieu à la Cité de la culture à Tunis.

Ils ont cru en leurs moyens, en leurs capacités, en leurs dons de comédien. Et les organisateurs du Nescafé Comedy Show ont guidé leurs premiers pas, en leur ouvrant les portes du succès, en leur offrant cette opportunité de s’affirmer sur la scène, mais aussi et surtout de faire une belle carrière dans le monde du show. Devenue, au fil du temps, la compétition phare des jeunes comédiens désireux de réaliser leurs premiers pas sur scène, Nescafé Comedy Show ne cesse de continuer sur la même lancée. Après les éditions précédentes qui ont permis à nombre de jeunes de fouler les planches, l’aventure s’est poursuivie avec la Saison 6, dont la grande finale a eu lieu vendredi 11 septembre) à la Cité de la Culture à Tunis.

La cérémonie de remise des prix a rassemblé de nouvelles stars de la comédie, toujours sous la houlette de Jaâfar Guesmi et de son équipe, et en présence de nombreux artistes, stars tunisiennes et invités de renom venus encourager ces jeunes talents. Sans compter les représentants de la presse venus assister à la naissance de ces futures stars de la scène humoristique tunisienne.

Cette soirée exceptionnelle a été entamée par une projection-vidéo pour rappeler les cinq dernières saisons du Nescafé Comedy Show et les nombreux lauréats, présentant une rétrospective de leurs parcours, avant de laisser place à un beau spectacle de danse moderne donné par un groupe de jeunes, sur un fond musical et dans une chorégraphie impressionnante.

Devant un jury composé de Jaâfar Guesmi, Naïma El Jeni, Sahbi Omar et Assem Bettouhami, les cinq finalistes (Yassin Salhi, Imen El May, Abderrahim Jallouli, Montassar Tayari, Mohamed Baraket,) rivalisèrent de talent et de prestance, chacun traitant un thème dans un style des plus burlesques.

C’est, finalement, Mohamed Barakati, déclaré vainqueur du premier prix, qui a le plus séduit le plus le jury, suivi de Abderrahim Jallouli (2e prix) et Imen El May (3e prix), ces deux derniers obtenant un chèque de mille dinars offerts par Nescafé. Barakati se verra ainsi offrir son premier one man show produit par la même entreprise.

Ces jeunes humoristes en herbe

Au cours de cette cérémonie, Mme Monia Miladi Maaref, Directrice générale de Nestlé Tunisie, n’a pas manqué de rappeler la longue marche de ce projet et le chemin parcouru avec ces jeunes comédiens pour lesquels l’entreprise n’a pas lésiné sur les moyens pour les lancer dans cette belle destinée.

«Grâce au concept inédit de cette compétition, on a pu concrétiser le rêve de nombreux jeunes talents en les accompagnant et en les soutenant dans cette formidable aventure. Leur carrière a commencé par ce show», lance-t-elle avec fierté. Et d’ajouter: «Après 6 années passionnantes, que de talents ont pu naître, que de rêves ont pu être réalisés. Aujourd’hui, le résultat est bien concret ! Cette éclosion de jeunes talents, qui se frayent librement un chemin, est une réelle reconnaissance du rôle que Nescafé a pu jouer».

Selon Jaâfar Guesmi, cette 6e édition du Nescafé Comedy Show sera la dernière, en attendant d’autres projets pour d’autres talents dans divers domaines. Mais force est de reconnaître que Nescafé Comedy Show a permis, depuis 2014, date de la première édition, l’éclosion de jeunes et brillants talents qui ont démontré tout leur savoir-faire. Ces jeunes humoristes ont pu se frayer un chemin honorable sur la scène audiovisuelle et théâtrale… Sollicités par plus d’une institution médiatique, ces jeunes ont pu montrer leurs prouesses. C’est l’exemple de Lobna Sediri (Saison 1), ex-animatrice et ex-chroniqueuse, présente aussi dans les sitcoms «Harba1» et «Denya okhra 4»; de Mohamed Khammassi (Saison 2), qui fut animateur et ex-chroniqueur sur Attessia. Tandis que Mohamed Ali Tounsi (saison 3) a été comédien lors du programme “Abdelli showtime”, en plus d’un rôle dans la sitcom «Al Kadhya 52»; Rayen Kochbati, lui, (saison 4), a bien réussi son rôle de comédien dans les programmes “Dima labes» et «Edhhak maâna», alors que Ahmed Laajimi (Saison 5) a été ex-comédien au programme «Fekret Sami» avant de devenir chroniqueur sur Radio IFM dans «Nouvelle génération». Ces exemples concrets de réussite ont prouvé, si besoin est, le bien-fondé du show au profit de ces jeunes artistes qui volent désormais de leurs propres ailes. Certes, une belle et enrichissante aventure qui touche à sa fin, une aventure qui fut pleine d’émotions et de partages, mais, les organisateurs, fidèles à leur démarche et à leurs choix, nous assurent que l’aventure ne va pas s’arrêter en si bon chemin. De nouveaux projets, les uns aussi séduisants que prometteurs, sont en gestation toujours à l’adresse des jeunes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire