Le bronzage peut être sélectif et exclure certaines parties de la peau de son effet basané ! Il s’agit, chez des adultes comme chez des enfants, de l’apparition, en été, de taches blanches sur la peau, qui résistent au bronzage malgré une exposition assidue et régulière au soleil. Certes, lesdites taches intriguent les personnes sujettes à cette éruption cutanée. Cependant, elles ne représentent aucun danger, et ce, en dépit du risque élevé de récidive.

En effet, il s’agit du champignon de l’été ou de son appellation scientifique « Pityriasis versicolor ». Des taches blanches apparaissent sur la peau aussi bien au niveau des joues, du cou, des épaules, du torse, du dos que des bras. Elles sont la manifestation d’une mycose bénigne, due à la prolifération d’une levure ou plus exactement d’un champignon unicellulaire, présent dans les couches superficielles de la peau.

Sudation PH et baignades

Les taches traduisent, ainsi, une infection de la peau, qui consiste en une dépigmentation localisée dans certaines parties du corps. Non contagieuse, cette infection trouve dans la sudation importante et dans la sécrétion du PH, nettement plus élevée en été qu’en hiver, un terrain favorable à son développement. Aussi, en été, et plus particulièrement durant les baignades, le champignon de l’été apparaît chez certains individus, anticipant d’ailleurs sur une récidive quasi certaine.

D’ailleurs, voir réapparaître à nouveau lesdites taches s’avère être une évidence dans 90% des cas ; une  récidive qui survient au bout de deux ans suite à la première infection. Seuls 10% des cas présentent une récidive à long terme.

Des antifongiques locaux

Pour ce qui est du traitement du champignon de l’été, les dermatologues recommandent généralement le recours aux médicaments antifongiques locaux, en insistant sur l’impératif de les appliquer, non seulement sur lesdites taches mais sur tout le corps. Néanmoins, la prévention de cette mycose est possible. Les spécialistes  prescrivent, souvent,  des traitements à moyen terme en recommandant des antifongiques locaux à appliquer deux fois par semaine, plusieurs mois durant. Pour d’autres, il suffit d’appliquer les antifongiques locaux avant et après la réapparition soit au début et à la fin de l’été. Notons que les taches blanches disparaissent plus facilement et plus rapidement chez les personnes de couleur de peau claire que celles de couleur de peau foncée.

Charger plus d'articles
Charger plus par Dorra BEN SALEM
Charger plus dans Magazine La Presse

Laisser un commentaire