La rentrée scolaire signe la fin des vacances pour les élèves et les parents qui travaillent dans les administrations et les entreprises. Alors que les années défilent, on retrouve le même décor en ce début d’automne. Tous les jours, aux heures de pointe, les stations de bus et de métro sont noires de monde et les usagers se bousculent pour prendre place dans les moyens de transport qui sont pris d’assaut sans aucun respect des consignes barrières.

En effet, les usagers ne semblent avoir cure des recommandations du ministère de la Santé qui n’a cessé, pourtant, de ressasser des mois durant les consignes qu’il faut suivre pour se protéger dans les espaces publics. Le coronavirus ne semble plus trop inquiéter ces derniers qui portent à tort et à travers leur bavette partout où ils vont. Quant au gel, ils semblent avoir carrément oublié qu’il existe et ne l’utilisent plus du tout. Mais c’est bien dans les moyens de transport que le comportement des usagers prête le plus à inquiétude.

Alors que les efforts de sensibilisation auraient dû être renforcés en ce début de phase trois de la pandémie à travers, entre autres, la mobilisation des associations et des ONG appelées à intervenir et à coordonner leurs efforts avec le ministère de tutelle afin de veiller à ce que les consignes barrières soient appliquées, ces dernières sont pourtant faiblement présentes sur le terrain. On s’attendait à voir de jeunes bénévoles faire le tour des stations de transport en commun pour informer et sensibiliser les usagers dont notamment les élèves et les étudiants  sur l’importance de porter le masque et de respecter la distanciation sociale à bord des moyens de transport. La volonté de lutter contre la propagation du coronavirus et de protéger les citoyens était plus manifeste lors de la première phase de la pandémie. Le ministère du Transport avait pris soin, alors, de veiller au cours de cette période à la mise en place de la signalétique de prévention dans les moyens de transport (marquage au sol, autocollants indiquant la distance à respecter…..).

Plusieurs mois après, on peut voir encore des autocollants apposés aux sièges et des stickers collés au sol sans que cela n’attire plus l’attention des usagers devenus totalement indifférents à ces règles de sécurité sanitaire. Au regard de l’accélération de la pandémie, le démarrage de la rentrée scolaire aurait du être accompagné  de nouvelles opérations de sensibilisation dans les stations des bus et des métros et à bord de ces moyens de transport. Mais c’est plutôt le laisser-aller et le laxisme qui font aujourd’hui du surplace. Les agents de contrôle, les guichetiers, les chauffeurs de bus et de métro…, supposés donner l’exemple en portant une bavette, se font rares. Quant à l’effort de discuter avec les usagers afin de les sensibiliser sur l’importance d’appliquer les consignes barrières, il est tout simplement inexistant! On risque de payer le prix fort de cette négligence en matière de sensibilisation.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire