Les responsables aghlabides comptent aller jusqu’au bout, et même de porter l’affaire devant la Fifa.

Cette situation problématique ne plaît forcément pas aux supporters aghlabides. La Chabiba a perdu sa place parmi l’élite. En revanche, les responsables tentent de prouver leur réserve technique enregistrée face au CAB à l’avant dernière-journée du championnat. La Ligue a rejeté la réserve se basant sur l’avis de la commission d’arbitrage qui a confirmé la décision de l’arbitre Sraïri. Les fans espèrent une décision équitable de refaire le match pour redonner le droit au club. Et le porte-parole Mourad Gueddah de souligner : «Nous avons présenté notre réserve conformément aux règlements. Le rejet de ladite réserve ne nous privera pas d’user des autres étapes légales devant les institutions sportives en Tunisie ou même à la Fifa. Nous allons défendre notre droit pour le bien du club».

Pour leur part, les supporters aghlabides ont organisé un sit-in devant le local de l’équipe avant de se déplacer devant la FTF. Ils estiment que leur équipe a été victime de l’injustice de l’arbitrage. Ils ont également appelé les responsables à lancer le programme de préparation en prévision de la nouvelle saison.

Reprise en pente douce

Face à la tension des milieux kairouanais, les dirigeants ont précisé que la préparation pour le prochain exercice est une obligation sans attendre le verdict de la réserve. Les entraînements des seniors commenceront cette semaine à Kairouan sous la houlette de l’entraîneur adjoint Helmi Hmem, en attendant la désignation d’un entraîneur pour commander le groupe. La Chabiba doit également penser à remplacer les partants. Plusieurs joueurs sont déjà libres pour fin de contrat et ont été contactés par d’autres clubs en L1 ou ailleurs. Il est à rappeler que Lamjed Amer vient de rejoindre son équipe en Arabie saoudite. D’autres, comme Ammar, Bacha, Sassi et Louay Dahnous, sont convoités par des équipes en Tunisie.

Soucis administratifs

Certains proches du club, anciens présidents et dirigeants,  ont appelé les responsables à  organiser une assemblée générale élective, vu que le mandat du bureau actuel a expiré. En revanche, le président Mohamed Memni n’a pas affiché de signe pour confirmer la fin de son mandat. Selon de bonnes sources, des candidats pour la présidence de la JSK préparent des listes avant de dévoiler leurs projets pour le prochain mandat. La concurrence s’annonce animée entre les différents candidats.

Mohamed Sahbi CHAFRA

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire