On ne sait pas ce qui s’est exactement passé. Plusieurs versions circulent sur les raisons à l’origine de cette agression violente. Revenons sur cette scène qui s’est déroulée à Sousse et dont les images et les photos circulent ces jours-ci sur les réseaux sociaux. Elle est insoutenable à voir. Un homme âgé d’une soixantaine d’années agrippe violemment les cheveux d’un jeune homme noir qui l’a abordé dans la rue. Lui aurait-il proféré des insultes racistes ? Probablement. D’après les témoignages de personnes qui auraient assisté à la scène, le jeune homme serait venu réclamer son dû après avoir travaillé plusieurs mois chez cet employeur sans être payé. Au lieu de lui verser ce qu’il lui doit, le «supposé» employeur l’a agressé violemment. Il semblerait que ce soit le principal objet de la dispute qui ait opposé les deux hommes. Il reste que quelle que soit la raison de l’altercation, elle ne justifie pas l’extrême violence dont a fait preuve le sexagénaire à l’égard du jeune homme noir. Cet acte à caractère raciste vient entacher une nouvelle fois l’image de la Tunisie et ne fait qu’accentuer chez les catégories vulnérables et qui vivent dans la précarité, ce sentiment de peur et d’insécurité, en se sachant à la merci d’individus sans scrupules qui profitent de leur statut et de leur situation pour les exploiter illégalement et bafouer leur droit élémentaire à la dignité et au respect d’autrui.

Charger plus d'articles
Charger plus par Imen Haouari
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire