N’ayant pas été confrontée à une réelle opposition, l’Espérance, sans trop forcer, s’est qualifiée pour la finale de la Coupe de Tunisie.

Le coup d’envoi de la demi-finale opposant le CS Chebba à l’Espérance de Tunis a été donné avec un quart d’heure de retard, le temps que l’arbitre du match, Nidhal Letaief, fasse le tri et ne laisse dans l’enceinte du stade que les personnes autorisées à y être.

Et si nous avons attendu le coup d’envoi de la rencontre pendant une quinzaine de minutes, les choses ont vite bougé sur le terrain. Nous jouions la 10’ quand Khénissi reprit de la tête pour Badrane, à son tour de servir de la tête Coulibaly. Ce dernier logea, toujours de la tête, la balle dans les filets d’Ali Kalai.

Un but marqué tôt qui perturba les plans de l’entraîneur de Chebba, Bertrand Marchand. Ses hommes ont, pourtant, tenté de réagir vite par le biais de Sadok Ben Salem, mais son tir de la tête passa légèrement au-dessus des filets de Ben Chérifia (13’).

Après cette tentative des locaux, c’était au tour de Hamdou El Houni de tenter sa chance, pas une seule, mais plusieurs fois. El Houni donnait l’impression de vouloir se pardonner après avoir raté son tir dimanche dernier en supercoupe de Tunisie. Mais à chaque fois, il rata de peu les buts à l’instar de sa reprise de volée déviée en corner (14’).

Et si la dernière touche a fait le défaut à El Houni, ce n’était pas le cas de Chetti qui, d’un centre-tir de la gauche, trompa le portier chebbien qui laissa échapper la balle entre ses mains pour qu’elle termine sa trajectoire dans les filets sous le regard bienveillant de Ben Saha (41’). Et les « Sang et Or » de rejoindre les vestiaires à la pause avec un avantage confortable.

Comme à l’entraînement !

Après la pause, El Houni revint à la charge. Il mena une action offensive qu’il clôtura par une passe décisive pour Khénissi, mais ce dernier n’exploita pas la balle qu’on lui a offerte sur un plateau (53’).

Une minute plus tard, Kwamé Bonsu a été l’auteur d’une jolie tentative, mais son tir puissant passa légèrement à côté des filets de Kalai (54’). Encore un but tout fait, raté de peu !

La suite des débats était plutôt tranquille. Ne connaissant pas une réelle opposition, les hommes de Mouine Chaâbani se sont contentés de gérer leur ascendant, économisant leur énergie pour la finale qui se jouera ce dimanche.

Du côté des locaux, Jilani Abdessalem tenta sa chance, mais son tir passa à côté (80’). C’était la seule occasion créée par les Chebbiens tout au long de la deuxième période de jeu. Par ailleurs, nous n’avons pas vu grand-chose de la part de la bande à Bertrand Marchand qui a livré hier l’un de ses plus mauvais matches de la saison.

Au coup de sifflet final, les « Sang et Or », qui ont su conserver l’avantage pris à la première mi-temps, ont composté en toute logique leur billet pour la finale de la Coupe de Tunisie.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire