En éliminant deux grands clubs, le CA et le tenant du titre à domicile, le CSS, sans compter le fait que l’équipe a terminé troisième en championnat national, une place qualificative à la Coupe de la CAF, le moral de la troupe de Lassâd Jarda ne peut être qu’au beau fixe.

L’USM est bien décidée de continuer sur sa lancée en terminant sa saison exceptionnelle en remportant la Coupe de Tunisie : «J’aspire couronner ma première expérience comme entraîneur dans mon pays en remportant la Coupe de Tunisie. Mon staff, mes joueurs et moi-même sommes en mesure de réaliser cet objectif trop cher à toute la région de Monastir», nous a confié l’entraîneur de l’USM, Lassâd Jarda.

Le coach monastirien a mis en évidence la qualification de son équipe en finale au détriment du CSS, tenant du titre : «Nous avions bien préparé ce match, sachant que l’une des forces de l’adversaire réside dans son milieu de terrain. C’était une évidence pour moi : la clef de la réussite résidait dans l’entrejeu. Il fallait gagner la bataille du milieu et priver l’adversaire d’espaces de manœuvre et atténuer ainsi ses ardeurs offensives. Nous avons réussi notre approche tactique et nous avons bien profité de la fatigue des joueurs sfaxiens, en inscrivant l’unique but de la rencontre par l’intermédiaire du capitaine Fahmi Ben Romdhane sur coup franc bien botté par Elyès Jelassi. Notre qualification en finale est méritée, ce qui a boosté notre moral en prévision de l’explication d’aujourd’hui contre l’EST», a déclaré l’entraîneur usémiste.

A chances égales

Malgré la double défaite devant l’EST en championnat (aller et retour) sur le même score (1-0), le coach usémiste demeure optimiste : «Au match retour, nous ne méritions pas la défaite. Nous avons dominé notre adversaire qui n’est parvenu à marquer le but de la victoire que dans le temps additionnel. Cette fois-ci, nous partirons avec les faveurs des pronostics en raison de la belle ambiance qui règne au sein du groupe et la bonne motivation des joueurs qui vont se donner sans doute à fond. C’est pourquoi  nous abordons cette finale à chances égales. L’EST compte sur son expérience. Notre adversaire a gagné des matches sans convaincre, alors que l’atout principal de mon équipe c’est l’ambition du groupe et la qualité intrinsèque d’un bon nombre de joueurs, tels que Jelassi, Okpoto, Ali Ameri, Yacine Ameri, Ben Romdhane et bien d’autres», a précisé Jarda.

Les frères Ben Romdhane,

buteurs patentés

L’USM a accédé en finale après avoir éliminé le Club de Chamakh (1-0), CA (1-0), Gafsa (3-2) et le CSS (1-0). Elle a inscrit 6 buts dont la majorité est l’œuvre des deux frères Ben Romdhane, Alaa (1) et Fahmi (2). Ce dernier a déclaré que les bons résultats réalisés durant cette saison exceptionnelle sont le fruit des efforts louables et des sacrifices fournis par les responsables, le staff technique, les supporters et notamment les joueurs qui sont très motivés pour confirmer leurs belles prestations au cours de l’actuelle saison en remportant le trophée de la Coupe.

De son côté, Elyès Jelassi, véritable métronome de l’entrejeu, nous a confié que grâce à sa parfaite organisation, son football souple et direct, son application tactique, son équipe est en mesure de remporter la Coupe de Tunisie : «Nous connaissons bien notre adversaire, notamment ses points faibles, les latéraux en particulier qui concèdent des espaces, sans oublier la lourdeur de ses axiaux», a noté Jelassi.

Machmoum, deuxième pivot

Volet formation, le coach de l’USM, Lassâd Jarda envisage de compter sur Zied Machmoum comme deuxième pivot, et ce, pour priver le milieu de l’adversaire de développer son jeu. La formation de l’USM sera composée comme suit : Ben Saïd, Arfaoui, Sahraoui, Sabo, Ben Romdhane, Machmoum, Mozes, Houssam Teka, Jelassi, Ali Ameri et Okpoto.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salah KADRI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire