Au-delà des considérations relatives aux résultats, plus que jamais prometteurs, le concret au sein de la fédération de Golf a été, et continuera certainement à être, l’efficacité. Telle est la devise d’une équipe qui se lance aujourd’hui dans de nouveaux défis. En tout cas dans une opération de construction encore plus profonde.

En présence de sept représentants sur les huit associations affiliées, la Fédération Tunisienne de Golf a tenu vendredi après-midi son assemblée générale ordinaire élective.

On ne change pas une équipe qui gagne, tel était le message adressé par ces clubs en votant pour la reconduction de Mahar Bouchamaoui à la tête de la fédération pour un nouveau mandat de quatre ans (2020-2024).

Il faut dire que ce n’est pas par hasard que le président réélu ait l’unanimité auprès de la famille golfique. Ce n’est pas un hasard aussi si le golf ait pris une plus grande dimension pendant le mandat dernier. Ce n’est pas par hasard enfin si la fédération ait réussi à apporter des solutions adéquates à certains problèmes longtemps cumulés.

Au-delà des considérations relatives aux résultats, plus que jamais prometteurs, le concret au sein de la fédération de Golf a été, et continuera certainement à être, l’efficacité. Telle est la devise d’une équipe qui se lance aujourd’hui dans de nouveaux défis. En tout cas dans une opération de construction encore plus profonde. Cela prend des proportions encore plus prometteuses lorsque le contexte actuel, sera encore plus favorable avec l’élection du nouveau bureau.

Cet esprit fédérateur et d’équipe qui ne cesse de conditionner le travail au sein de la fédération, ainsi que les rapports avec les clubs, devient une source d’espoir et de certitude. D’ailleurs, les travaux de l’assemblée s’étaient déroulés dans le fair-play et le respect total entre tous les membres de la grande famille golfique, avides ainsi de poursuivre la bonne marche vers le progrès et persévérer sur la même voie. Ce qui a été déjà accompli ne laisse personne indifférent. Ce qui reste encore à faire est davantage important.

L’objectif est que le golf Tunisien puisse accéder à un palier supérieur. Cela peut prendre l’allure d’une question de timing, mais chacune des étapes par lesquelles passe aujourd’hui le golf est de nature à le préparer pour la suivante. Il a été procédé lors de l’assemblée à la lecture en premier lieu des rapports moral et financier, approuvés du reste à l’unanimité, ensuite de celui du commissaire aux comptes. Pour ce qui est du débat général, les intervenants s’étaient penchés sur la marche du golf et à son avenir.

La place fut donnée à la fin à l’élection du nouveau bureau pour l’exercice 2020-2024, sous l’égide du Comité indépendant des élections élu par les représentants des associations lors de l’AG extraordinaire il y a quelques semaines.

Les résultats du vote ont permis à la seule liste en course du président sortant de briguer un nouveau mandat à la majorité́ absolue avec 18 voix et un seul bulletin nul. Un fait marquant, pour la première fois depuis la création de la fédération en 1992, trois femmes sur sept membres font partie du bureau fédéral conformément aux directives du Comité International Olympique et des instances internationales et ce dans le cadre de l’Egalité de sexe hommes femmes.

Le nouveau bureau se compose comme suit : Maher Bouchamaoui (Président) Mohamed Aziz Fetni, Hatem Guiga, Walid Amor, Inès Abdellatif, Ferihane Bouchamaoui et Feriel Ghariani, membres.

 

Charger plus d'articles
  • Comment en est-on arrivé là?

    Les blocs parlementaires de  Tahya Tounès, la Réforme, le Groupe démocratique, ainsi que d…
  • Crise de confiance

    S’ILS sont restés dans le même ordre, les diffé- rents partis ont perdu des points depu…
  • Billet : Clarifier, rassurer

    Forcément, il y a encore beaucoup de choses à revoir dans la manière de jouer de l’équipe …
Charger plus par Jalel MESTIRI
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire