Onze jours d’enquête, d’investigations et d’interrogatoires ont permis aux unités sécuritaires d’arrêter la meurtrière de la jeune couturière Haïfa, le 16 septembre, dans sa boutique située en plein centre-ville de Haffouz.

Poignardée  au niveau du côté droit du corps et étranglée, Haïfa se préparait à son futur mariage. Et c’est son amie intime, Selma, qui la fréquentait depuis 4 ans et qui passait la plupart de son temps auprès de la famille de Haïfa, qui a commis ce crime atroce car cette dernière a refusé de lui prêter mille dinars étant donné que Selma ne lui avait pas encore remboursé  les 250D qu’elle lui avait prêtés il y a plusieurs mois. Et ce qui est bizarre, c’est que le jour de l’enterrement, elle pleurait  à chaudes larmes en disant qu’elle aimerait connaître le meurtrier afin de venger la mort de Haïfa. Mais c’était sans compter avec la perspicacité des enquêteurs qui, grâce aux caméras de surveillance dans un publinet, ont découvert que la meurtrière connaissait bien la sœur de Haïfa, Meriem, contrairement à ce qu’elle avait affirmé. Ce mensonge découvert a facilité le déroulement de l’enquête.

Charger plus d'articles
Charger plus par Fatma ZAGHOUANI
Charger plus dans Société

Un commentaire

  1. Karim

    01/10/2020 à 16:19

    Elle passait beaucoup de temps auprès de la famille de Haifa. Elle est son amie depuis 4 ans. Comment est il possible qu’elle ne connait pas Meriem la soeur de Haifa. Question est ce que vous lisez ce que vous ecrivez avant de le publier?

    Répondre

Laisser un commentaire