La fête au Bardo, Bizerte, Soliman et Msaken après l’accession.

Rideau tombé, avant-hier, sur la dernière journée du play -off en Nationale B au bout d’un suspense fou. En effet, le sprint final avait mobilisé pas moins de six postulants à l’accession pour quatre places. Tous les candidats partaient à chances égales, avec pratiquement les mêmes forces et les mêmes faiblesses. Tout était donc possible dans les deux poules et les pronostics allaient bon train jusqu’à l’ultime virage de mercredi dernier.

Charges émotionnelles 

Commençons par cet explosif Stade Tunisien -Union Sportive Temimienne où les deux formations visaient l’accession. Ça passe ou ça casse ! Les Stadistes eurent le dernier mot au terme d’un suspense haletant, particulièrement lors des dix ultimes minutes d’un match très nerveux qui a failli… tourner au vinaigre. Ainsi, les Bardolais ont atteint leur objectif tant rêvé, à savoir le retour parmi l’élite, 17 ans après. Quant aux Temimiens qui doivent rester fiers de leur traditionnelle et grande école de formation, ils ont, peut-être, payé cher la crise administrative qui a durement ébranlé le club, cette année. Explosion de joie aussi à Bizerte où la montée en Nationale A a été assurée aussi, 30 ans après une douloureuse descente. Idem pour la sympathique équipe de Soliman qui a gagné le match qu’il ne fallait pas perdre, réalisant ainsi l’exploit d’accéder, pour la première fois de son existence, en classe supérieure. C’est là le même rêve finalement exaucé à Msaken, récompensant de magistrale façon un brillant parcours, notamment durant le cycle retour du championnat. Félicitations aux quatre heureux lauréats, honneurs aux perdants qui ont défendu crânement leurs chances jusqu’au bout.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohsen ZRIBI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire