Le mouvement Ennahdha a condamné avec « fermeté » le crime commis, vendredi dernier, dans la capitale française, Paris, le qualifiant d’acte « terroriste ».

Un professeur d’histoires a été retrouvé décapité près de son collège à Paris. Son agresseur présumé a été tué par la police. Le professeur aurait montré, lors d’un cours, des caricatures du prophète en classe.

Dans un communiqué, le mouvement a appelé à la conjugaison des efforts internationaux pour combattre le terrorisme, rappelant les positions de la Tunisie et ses efforts pour éradiquer ce fléau qui menace la paix et la stabilité dans le monde.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire