En ces temps difficiles où la pandémie atteint un pic inquiétant, reporter le coup d’envoi à deux semaines, voire un mois, serait salutaire… le temps d’y voir plus clair.

Le protocole sanitaire soigneusement préparé et mis en application par la FTF n’a pas empêché la deuxième vague du Covid-19 de faire des victimes parmi nos footballeurs professionnels. Entraîneurs, médecins sportifs, kinés, préparateurs physiques et joueurs ont été contaminés. Personne n’est épargné par le coronavirus qui continue à faire des ravages ces jours-ci. Des clubs de Ligue 1 ont connu dans leurs rangs des cas de contamination, notamment l’EST, l’ESS, l’USM, l’OB, le CA et, dernièrement, le CSS qui a dû annuler son stage de préparation à Monastir après que Jassem Hamdouni a été déclaré positif au Covid-19. Toute la délégation est rentrée à Sfax où elle s’est mise en quarantaine depuis vendredi dernier.

Une quarantaine qui doit durer 14 jours au minimum. De ce fait, la mise en quarantaine prendra fin le jeudi 29 octobre, soit 9 jours à peine avant le coup d’envoi de la saison 2020-2021 annoncée pour les 7 et 8 novembre sous réserve de modification selon l’évolution de la pandémie dans notre pays.

Du côté de l’EST, les entraînements ont repris partiellement. L’ESS et le CA ont repris également les entraînements. Sur l’ensemble, c’est une reprise en douceur. Entraîneurs et joueurs ne peuvent pas être, en tout cas, concentrés sur leur sujet étant donné que la prudence est de mise. C’est que la contamination collective et en masse aussi bien à l’Olympique de Béja qu’à l’Espérance de Tunis est toujours vive dans les esprits.

Donner du temps au temps

Ce dont ont besoin entraîneurs et joueurs, c’est d’avoir suffisamment de temps pour gérer psychologiquement, mais aussi physiquement la contamination par le virus, que ce soit directement pour les personnes atteintes ou indirectement pour ceux qui l’ont côtoyé ou tout simplement qui sont dans le milieu du football professionnel.

Côté temps, la préparation a été perturbée pour au moins deux semaines pour les équipes qui ont eu des cas positifs, sans compter qu’il faut au moins deux semaines, voire trois, pour que les joueurs retrouvent leur vitesse de croisière.

Côté FTF, il faut prendre le temps d’évaluer scientifiquement le protocole sanitaire mis en place et qui semble ne pas trop résister à la deuxième vague du virus. D’un autre côté, le pays et le reste du monde, d’ailleurs, connaissent ces jours-ci un pic inquiétant du Covid-19.

Pour toutes ces raisons, il faut donner du temps au temps. Le plus judicieux serait de reporter le coup d’envoi de la nouvelle saison à la fin du mois de novembre, le temps que le pic de la pandémie régresse. Et si la situation sanitaire ne se rétablit pas d’ici à la fin du mois de novembre, il faudra reporter le démarrage de la nouvelle saison.

Un report qui n’aurait pas tout son sens si une évaluation du protocole sanitaire n’est pas faite sur des bases scientifiques. C’est essentiel pour que la reprise se fasse sur des bases solides.

Calendrier de la phase

aller (sous réserve)

7 et 8 novembre : 1ère journée

21 et 22 novembre : 2e journée

28 et 29 novembre : 3e journée et tour préliminaire Ligue des champions

2 et 3 décembre : rattrapage

5 et 6 décembre : 4e journée et tour préliminaire Ligue des champions

9 et 10 décembre : rattrapage

12 et 13 décembre : 5e journée

16 et 17 décembre : 6e journée

19 et 20 décembre : 7e journée

22 et 23 décembre : 2e tour préliminaire Ligue des champions

26 et 27 décembre :8e journée

30 décembre : Supercoupe de Tunisie

2 et 3 janvier : 9e journée

5 et 6 janvier : 2e tour préliminaire Ligue des champions

9 et 10 janvier : 10e journée

13 et 14 janvier : rattrapage

16 et 17 janvier : 11e journée

20 et 21 janvier : 12e journée

23 et 24 janvier : 13e journée

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire