Un travail colossal attend les nouveaux responsables. 

Mieux vaut tard que jamais ! Même si la démission du président du CAB est venue deux semaines avant le démarrage de la compétition 2020-2021, elle est toujours bien accueillie dans les milieux sportifs bizertins. En effet, on pourra ainsi commencer à chercher des solutions pour sauver le club d’une situation  des plus délicates. C’est le président du comité de soutien Saïd Lassoued qui a été chargé par le gouverneur de la région de désigner, dans les plus brefs délais, un nouveau responsable à la tête du CAB. Celui-ci devra former une équipe dirigeante provisoire pour gérer les affaires et préparer la tenue d’une assemblée générale élective dans six mois. Parallèlement, une commission s’attellera à établir le rapport moral et le bilan financier durant la même période, selon notre source. Par ailleurs, une réunion a été programmée entre les nouveaux dirigeants et le président de la FTF Wadii El Jary. Nous avons appris également, selon la même source, que Bassem Zouaoui présiderait le nouveau comité, un ancien membre de l’équipe de Mehdi Ben Gharbia qui a laissé un lourd héritage à Abdessalem Saïdani, faut-il le rappeler.

L’affaire Jacques Médina

Aujourd’hui, le problème du CAB n’est pas de trouver la personne idoine à la tête du Club, mais plutôt beaucoup d’argent pour payer les dettes et honorer les engagements à venir. On aura à verser des sommes importantes dans l’immédiat à un joueur qatari, qui n’a pas joué une seconde, et à Jacques Médina, sans parler de la face cachée de l’iceberg qui peut surgir à tout moment, comme nous l’a expliqué un ancien responsable au CAB. La situation administrative est, donc, en passe d’être régularisée si personne ne se rétracte bien évidemment ! Maintenant, il va falloir trouver des fonds, beaucoup de fonds pour pouvoir travailler sur des bases solides et saines à la fois. On ne compte pas beaucoup sur les hommes d’affaires à Bizerte qui demeurent trop pingres pour aider le club, mais on pense que les sociétés implantées dans la région peuvent, elles, le faire sortir de cet état de léthargie.

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire