Avec l’impossibilité de terminer la compétition de la Coupe de Tunisie avant la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019, les puristes s’interrogent sur les critères qui vont être adoptés pour le choix du quatrième représentant de la Tunisie en compétitions africaines. Pour le champion de Tunisie et son dauphin, il est clair qu’ils disputeront la Ligue des Champions la saison prochaine. Le troisième du classement général disputera, quant à lui, la Coupe de la Confédération.
Aujourd’hui, il est évident que ces trois places seront réservées à l’Espérance Sportive de Tunis, au Club Sportif Sfaxien et à l’Etoile Sportive du Sahel dans un ordre que nous connaîtrons en fin de saison. Ce qui pose problème maintenant, c’est l’identité du deuxième représentant en Coupe de la Confédération, habituellement, le vainqueur de la Coupe de Tunisie ou le finaliste de l’épreuve. Or, cette saison, la surcharge du calendrier a empêché le déroulement normal de cette compétition, avec encore un quart de finale à disputer entre l’Etoile Sportive du Sahel et le Club Africain.

Scénarios en veux-tu en voilà !
Quels critères donc adopter pour démêler ce sac de nœuds?
Les piste évoquées pour déterminer le deuxième représentant tunisien pour la Coupe de la CAF sont les suivantes :
– Le quatrième au classement général à la fin de la saison
– Le vainqueur de la Coupe de Tunisie la saison dernière
– Faire disputer le dernier quart de finale de la Coupe de Tunisie entre l’Etoile du Sahel et le Club Africain. En cas de qualification des Etoilés, c’est le Stade Gabésien (quatrième demi-finaliste en plus du CSS, de l’EST et de l’ESS) qui sera qualifié en Coupe de la Confédération et en cas de qualification du Club Africain, la demi-finale entre les Gabésiens et les Clubistes sera programmée avant le début de la CAN 2019 pour déterminer qui prendra le billet pour la coupe de la Coupe de la CAF.

Anticiper pour éviter les polémiques
Le mieux pour une fin de saison en toute transparence, c’est que la Fédération tunisienne de football et la Ligue nationale de football professionnel informent très tôt les clubs de la décision finale à ce sujet pour éviter les polémiques inutiles et toutes les mauvaises interprétations dans le cas d’une décision tardive.
La Confédération africaine de football indique ainsi dans le point 6 relatifs aux engagements dans le règlement de la Coupe de la Confédération que «Si pour une raison quelconque, la Coupe nationale d’une fédération n’a pas pu être organisée, la fédération en question aura le droit de soumettre la demande de participation du/des même(s) club(s) engagé(s) ayant participé lors de la dernière saison de la Coupe nationale et le championnat national». On y reviendra.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire