Sade municipal d’El Alya, temps beau, pelouse synthétique, arbitrage de Oussama Ben Ishaak, match à huis clos, ESS bat CAB 1 à 0, but de Firas Belarbi (60‘)
CAB : Naim Mathlouthi, Med Habib Yeken, Marwan Sahraoui, Wissem Bousnina, Cissé, Halim Darragi, Fehmi Mâaouani (Saidi), Youssofa, Amdouni (Ala Dridi), Habbassi, Wattara
ESS : Achraf Krir, Mendoza (Hannachi), Z. Boughattas, Konaté, Saddam Ben Aziza, K. Aouadhi, Malek Baâyou, I. Msakni (Raddaoui), Firas Belarbi, Ben Wannès, Yosri Hamza (Hadj Hassen)
Les Cabistes, qui n’ont plus gagné depuis cinq journées maintenant, avaient, en recevant l‘ESS, une nouvelle chance Le danger de se ressaisir et de renouer avec les victoires. Seulement, en face, il y a un adversaire assez solide et qui n’est pas venu pour se laisser faire. C’est dans ce contexte où planait la pression sur les épaules des locaux que la partie débuta. Le ton est donné d’entrée puisque les acteurs ne se sont pas accordé un round d’observation, s’engageant immédiatement en attaque. Les visiteurs prennent l’initiative du jeu mais butent sur une défense bien regroupée qui repousse tout danger. Et paradoxalement, ce sont les «Jaune et Noir» qui ont failli ouvrir le score par l’intermédiaire de Youssofa, bien servi par Habbassi, mais sa frappe passe à côté (11‘). L’ESS répond sur un coup de pied arrêté que frappe Belarbi détourné du poing par Mathlouthi (15‘). Deux minutes plus tard, le même Belarbi exécute un corner puis un autre d’affilée que Konaté manque d’un cheveu pour reprendre devant le keeper Bizertin. Le CAB réagit rapidement de nouveau par Youssofa qui manque une belle occasion de but en tirant mollement sur la trajectoire de Krir (21‘). Les Nordistes obtiennent ensuite un corner qui ne donna rien (23 ‘). Le match redouble d’intensité de part et d’autre avec un CAB qui prend le jeu à son compte et Youssofa manque l’immanquable sur ce service judicieux de Yeken du côté droit, le ballon bute sur le gardien adverse qui repousse le danger. Le spectacle devient de plus en plus agréable à regarder. L’ouverture du score chauffait mais les attaquants des deux équipes exploitent mal les opportunités qu’ils se créent à l’exemple de Belarbi qui se retrouve seul face dans les 16 mètres face à Mathlouthi, ce dernier sauve miraculeusement ses bois au prix d’un joli arrêt (33‘). Le danger est là mais on termine la mi-temps sur cette parité de 0 à 0.

A court de solutions …  
La seconde période reprend très fort avec une occasion d’abord pour le CAB que Habbassi n’exploite pas à bon escient (48‘) puis pour l‘ESS par Belarbi (47‘) et dans les deux cas, les gardiens s’illustrent en sauvant leur cage. On joue sans calcul, on combine bien mais quand on rate des buts faciles, on finit par en encaisser. Et c’est l’ESS qui a eu plus de chance sur une remise de Hadj Hassen, fraîchement incorporé, de la tête à Belarbi qui ne se fait pas prier pur mettre le cuir au fond des filets de Mathlouthi (60‘). Les locaux sonnés par ce but essaient tant bien que mal de revenir dans le match mais ne trouvent pas les solutions nécessaires. L’entraîneur Chokri Béjaoui effectue alors des changements, incorporant Saidi et Lyes Dridi en remplacement de Amdouni et Mâaouani, espérant une meilleure animation offensive. On assiste depuis à une attaque contre une ESS  qui veille au grain et qui procède tantôt par contres dangereux par Belarbi et Hadj Hassen, tantôt par attaques placées. Pendant ce temps, le CAB donne l’impression de presser son adversaire mais demeure incapable de trouver la faille. Au contraire, c’est l‘ESS qui a failli ajouter un 2e but dans le temps additionnel par Hadj Hassen qui met à côté. Il s’agit de la 6e défaite consécutive au CAB, ce qui n’augure rien de bon…

Charger plus d'articles
Charger plus par Bechir SIFAOUI
  • CA : Retrouver sa fierté

    Aujourd’hui, il reste fondamental que le plateau technique continue d’imposer un critère d…
  • CSS : Le tournant ?

    À pied d’œuvre, depuis dimanche, en prévision de l’affiche de la 23e journée de la Ligue 1…
  • ESS : Le match de la dernière chance

    Un classico en chasse un autre. Après avoir reçu le leader « sang et or » dimanche dernier…
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *