Ennahdha propose à l’Instance Supérieure indépendante pour les Elections de prolonger le délai d’enregistrement des électeurs, si cette dernière l’estime nécessaire pour pallier les lacunes inhérentes à cette période électorale « , a déclaré Mohsen Nouichi, membre du bureau exécutif d’Ennahdha chargé des élections.

Lors d’un point de presse organisé mercredi par Ennahdha sur « l’opération d’enregistrement pour les élections de 2019 », Nouichi a affirmé que son parti appuie l’ISIE dans son travail et lui propose de prolonger le délai d’enregistrement notamment à l’étranger, étant donné que les ressortissants tunisiens trouvent des difficultés dans ce sens.

Le mouvement Ennahdha a relevé des insuffisances dans l’opération d’enregistrement dont particulièrement des « suspicions autour de l’enregistrement électronique « , a-t-il fait savoir, précisant que certains électeurs désirant s’inscrire dans le registre électoral ont constaté qu’ils étaient déjà inscrits.

Nouichi attire l’attention sur des personnes qui seraient en possession de fichiers comportant des donnés personnelles sur les citoyens qui ne sont pas inscrits. Ils auraient été inscrits par ces personnes à leur insu.
Le membre du bureau exécutif d’Ennahdha appelle dans ce sens l’ISIE à intervenir d’urgence pour régler ce problème dans les plus brefs délais.

Il évoque également les obstacles rencontrés par les tunisiens résidant à l’étranger dans les bureaux d’inscription aménagés dans les consulats et les ambassades, ces bureaux ne comptent qu’un personnel rattaché au ministère des Affaires étrangères.

Le retard enregistré par l’ISIE dans le recrutement de fonctionnaires pour ses bureaux à l’étranger a causé des perturbations au niveau des opérations d’inscription des ressortissants tunisiens pour les prochaines élections, a-t-il fait observer.

Nouichi a fait part en outre des problèmes liés à la demande d’inscription à distance, surtout que la majorité de ceux qui ont opté pour ce mode d’enregistrement via internet n’ont pas reçu jusqu’à aujourd’hui une réponse qu’elle soit positive ou négative, ce qui implique que leur enregistrement restera en suspens.

Le membre du bureau exécutif d’Ennahda a exhorté l’ISIE d’y apporter les corrections nécessaires et d’aplanir les difficultés rencontrées par les tunisiens à l’étranger pour s’inscrire aux prochaines élections.

La clôture des inscriptions pour les élections législatives 2019 est prévue pour le 22 mai 2019, alors que pour la présidentielle elles seront closes le 4 juillet 2019.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *