Le concert d’ouverture se tiendra sur la Place Mohamed-Brahmi, (plus connue sous le nom Place d’Afrique, juste en face du Goethe-Institut) et sera assuré par le groupe marocain de Gnaoua « Asmâa Hamzaoui & Bnat Timbouktou ». La particularité de cette formation exclusivement féminine est de s’attaquer à un univers musical pas toujours accessible pour la gent féminine. En effet, traditionnellement, les femmes ne jouent pas du Gnaoua dans des cérémonies publiques mais uniquement dans des cercles privés. Ce concert sera donc une occasion particulière pour vivre cette forme artistique présentée par un groupe féminin.
Leader du groupe, la chanteuse et joueuse de gombri Asmaâ Hamzaoui est une des rares — et la plus jeune — ambassadrices de cette musique spirituelle. Sa passion, elle l’a héritée de son père, le célèbre maalem Rachid Hamzaoui. Dès son jeune âge, elle apprend à jouer au gombri et l’accompagne dans les célébrations. Depuis 2012, elle se produit à la tête de son groupe Bnat Timbouktou largement fidèle aux traditions du Gnaoua tant au niveau du style qu’au niveau des thématiques abordées (l’éloignement, la souffrance, la mémoire de l’Afrique…). Les jeunes musiciennes ont pu petit à petit conquérir un public toujours plus nombreux en prenant part à différents événements, à l’instar du fameux festival Gnaoua et des musiques du monde d’Essaouira en 2017.
Le reste du menu annonce le 25 mai un événement « scène libre» intitulé « Sama3 Soutek » et qui ambitionne de faire découvrir de nouveaux talents. La première partie de ce concert, qui sera abrité par le jardin du Goethe-Institut, se fera avec le jeune groupe « Miâd Band » de Kasserine. Le 26 mai, et encore dans le jardin du Goethe-Institut, le quatuor allemand de jazz « Küspert & Kollegen » présentera un ciné-concert autour du film muet allemand « Nosferatu », réalisé par Friedrich Wilhelm Murnau, en 1922.
La clôture du festival se fera avec un concert expérimental assuré par Jace Clayton, DJ et artiste américain de musique électronique, qui sera accompagné par le Marocain Hassan Wargui, joueur de Banjo

*Tous les concerts démarreront à 22h00, en entrée libre et gratuite.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire