Du 12 novembre au 2 décembre 2020, la librairie Fahrenheit 451 accueille l’exposition de Kathleen de Meuûs alias Kat Dems. Dans une période perturbée par le coronavirus, l’espace a permis à l’artiste d’entraîner le public dans une déambulation quotidienne illustrée. 

Accueil jovial, sourires à peine perceptibles sous les bavettes, 4 personnes à la fois pourront découvrir les tableaux accrochés à l’intérieur de la librairie / Galerie Fahrenheit 451. Hayet, sa propriétaire, tient à ouvrir son espace à de jeunes artistes désireux d’exposer depuis le début de la pandémie jusqu’à nos jours. En ce 12 novembre, c’est autour de Kathleen de Meuûs de présenter ses œuvres.

Kat Dems vit entre Bruxelles et Tunis depuis 2 ans. Elle est illustratrice et s’est fixé comme objectif d’organiser une exposition au sein de l’espace. L’artiste a sillonné le pays, vit toujours autant à fond le quotidien tunisien et authentique, et capte des instants de vie spontanément à travers son téléphone portable. Autant de photos de lieux, de villes, de cafés, de stations, de personnes souvent lambda, de véhicules, de choses et d’autres situations ordinaires, ont été converties en illustrations. A travers une quarantaine de tableaux, l’artiste donne vie à son inspiration, ses coups de cœur, son quotidien en tant que résidente ici. Kat véhicule des instants de vie, elle les capte, et les retransmet à travers cette nouvelle collection inédite autrement.

« J’ai réfléchi à ce que je voulais montrer en amont, en m’inspirant de mon quotidien et des choses que je voulais montrer autour de moi : des couleurs, des mises en scène, des détails… Ce travail, je l’ai d’ailleurs tiré des photos prises de tous les jours», précise l’artiste. Kat travaille beaucoup avec l’encre de Chine et l’aquarelle, et s’est détachée à cette occasion de sa vocation d’illustratrice, y compris dans des revues ou des livres, en transposant son savoir-faire dans des tableaux, tout en usant de nouvelles techniques et du pastel gras. La variété de la technique n’a pas nui à la cohérence des tableaux accrochés, porteurs d’émotions visuelles différentes de celles qu’on peut ressentir en regardant de simples photos.

«Kathleen de Meuûs » dessine depuis son jeune âge. Formée en Sciences politiques en France, elle a commencé sa carrière dans la coopération internationale avant de la troquer pour l’illustration. Elle tire son talent de ses formations artistiques en cours du soir aux Beaux-Arts de Grenoble et de Bruxelles, affirmant ainsi son art entre le figuratif et l’abstrait.

Charger plus d'articles
Charger plus par Haithem Haouel
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire