Il s’agit de mettre en valeur notre patrimoine matériel et immatériel en proposant de nouvelles clés de lectures aux visiteurs. A l’ère de l’image et du numérique, il est impératif de cibler un nouveau public de non avertis et de jeunes, en leur proposant des contenus attractifs et interactifs.

Depuis l’émergence et l’explosion des supports numériques, les musées et autres lieux du patrimoine sont confrontés à des enjeux importants et doivent s’adapter et mieux profiter encore de la révolution digitale. Les métiers liés au patrimoine et à la culture en général doivent s’armer de nouveaux outils pour pouvoir suivre les enjeux de cette transition. C’est ici qu’entre en jeu la médiation culturelle qui regroupe l’ensemble des actions visant à mettre en relation des gens — un public, des participants — avec une œuvre artistique ou une proposition culturelle. Ses finalités sont éducatives, récréatives, sociales et citoyennes.

Il s’agit de mettre en valeur notre patrimoine matériel et immatériel en proposant de nouvelles clés de lectures aux visiteurs.

A l’ère de l’image et du numérique, de la forte influence des réseaux sociaux, des jeux vidéos et autres différents programmes et contenus, il est impératif de cibler un nouveau public de non avertis et de jeunes, en leur proposant des contenus attractifs et interactifs, que ce soit in situ (réalité augmentée, mapping, etc.) ou à distance, via des programmes numériques qui leur donneront envie de se déplacer pour des visites réelles dans les musées et autres lieux du patrimoine.

En Tunisie, nombreuses sont les initiatives dans ce sens avec des idées innovantes, mais qui demandent des apports financiers considérables.

«Musées pour tous» est un fort intéressant projet qui cible une communauté de la société dont le processus d’intégration est, malheureusement, déficitaire chez nous.

Le projet de la plateforme https://culturedigitale.co/ lancée par Digital Cultural eXperience, en partenariat avec Museum Lab et le Créative Hub, s’inscrit parfaitement dans ce sens. La plateforme rassemble les meilleures expériences culturelles digitales autour du patrimoine en Tunisie et propose des expériences immersives. On y trouve des applications web ou mobiles, des visites virtuelles, des séries de vidéos et de photos et du contenu audio autour du patrimoine matériel et immatériel. A titre d’exemple, on cite l’application Money qui propose une expérience interactive permettant de découvrir l’histoire de la Tunisie à travers l’histoire monétaire et la collection numismatique du Musée de la monnaie de Tunis. Les pièces de monnaie sont mises en valeur et agrandies et on a même la possibilité de voir leurs revers.

Une autre initiative mérite d’être citée, celle de l’application «Musée Bardo Up» lancée, en mai 2019, par l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de la promotion culturelle (Amvppc) et l’Institut national du patrimoine (INP). Cette application de la Réalité Augmentée sur Smartphone et tablettes intègre une quinzaine d’objets reproduisant quatre mosaïques et onze sculptures dans «le grand hall d’entrée», «la Driba» et la «salle de Carthage». Il s’agit de la grande mosaïque du Triomphe de Nept une exposée dans le hall d’entrée, la mosaïque représentant une scène de boxe et le cadran solaire en forme de zodiaque à la Driba au Musée national du Bardo. Ainsi que les statues féminines et masculines de Vénus, d’Isis, des impératrices, de Dionysos, de l’Autel dit Gens Augusta et des mosaïques du Don de la vigne à Ikarios et du pêcheur à la ligne de la salle de Carthage.

«Musées pour tous» est un fort intéressant projet qui cible une communauté de la société dont le processus d’intégration est, malheureusement, déficitaire chez nous. Leur handicap n’étant pas pris en considération dans différents aspects de la vie. Il s’agit d’une application adressée aux personnes mal et non-voyantes dont, entre autres produits culturels, les contenus liés au patrimoine sont inaccessibles. Cela est rendu possible par «Musée pour tous» initié par l’Association Braille pour l’éducation et la culture et réalisée avec la contribution de la startup “3D wave” en partenariat avec l’Agence de mise en valeur du patrimoine et de la promotion culturelle (Amvppc) et l’Institut national du patrimoine (INP) et soutenu par le programme Tfanen-Tunisie Créative. Lancé d’abord au Musée de Sousse et dans quelques mois au Musée du Bardo, le projet permet l’accès au patrimoine historique, à travers un «audio-guide» sous forme d’une application mobile utilisant les nouvelles technologies de reconnaissance et de positionnement, mais aussi en mettant à leur disposition des impressions en braille des différentes notices des pièces sélectionnées et autres documents d’informations relatifs au musée, ainsi que des impressions en 3D de 40 artefacts (statues et mosaïques) qu’ils peuvent découvrir par le toucher.

La révolution des pratiques culturelles est lancée et les idées ne manquent pas dans ce sens, elles proviennent de jeunes ambitieux et créatifs qui gagneraient à être soutenus et encouragés. A suivre.

Charger plus d'articles
Charger plus par Meysem MARROUKI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire