S’il y a une chose qu’il faut reconnaître aux éditions Leaders, outre la qualité de leurs ouvrages, bien sûr, c’est la pertinence de leurs choix et leur réactivité.

Dernier livre paru, un ouvrage collectif réunissant quelque 20 plumes sous la direction de Taoufik Habaieb. A ces auteurs, issus de différents horizons, penseurs, historiens, scientifiques, juristes, économistes, on a demandé de réfléchir et s’exprimer sur «le problème» de l’heure : le Covid-19 évidemment. Non point que personne n’en ait parlé, bien au contraire. Mais la logorrhée ambiante, la multiplication des faux experts, l’homme de la rue érigé en spécialiste, le tourbillon affolé des journalistes, tout cela avait brouillé l’image et le son, et personne ne savait plus démêler le faux du vrai, les rumeurs des communiqués, et la science de la sorcellerie. Bref, nous étions «abasourdis» comme le titre de l’ouvrage.

20 coauteurs, de différentes disciplines, se sont attelés à cet exercice jusqu’à présent inédit : le récit national de la pandémie qui frappe le pays, sous ses différents aspects, sanitaires, certes, mais aussi économique, social et psychologique.  Au jour le jour, depuis le début de la pandémie, ils ont écrit sur le vif. Médecins, dont trois anciens ministres de la Santé, juristes, économistes, ingénieurs, sociologues, gestionnaire et penseurs ont consignés leurs textes du moment et entrepris de décrypter, éclairer l’opinion publique, balayer les fausses allégations scientifiques, et, le plus important, au lieu de se lamenter, avancer des propositions utiles et interpeler qui de droit.     

Alors, bien sûr, ils ne prétendent pas avoir la panacée suprême, mais cet ouvrage, avec ses regards croisés, ses témoignages et ses reportages en direct des hôpitaux, est tout de même le premier du genre dans l’espace international francophone à traiter aussi largement cette thématique. Et peut-être nous permettra-t-il d’être moins abasourdis.

Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire