C’est une première historique de disputer une compétition africaine. Réussir cette aventure continentale est l’objectif de Lassaâd Jarda et ses joueurs. Pour ce faire, il faut commencer par réussir, ce soir, le baptême du feu en obtenant un résultat positif en prévision de la manche retour.

Lassaâd Jarda et ses joueurs écriront ce soir une nouvelle page de l’histoire du club rien qu’en foulant la pelouse du Stade Mustapha Ben Jannet qui accueillera, à partir de 19h00, la rencontre qui opposera l’USM au club éthiopien Fasil Ketma dans le cadre du tour préliminaire de la Coupe de la Confédération africaine: «Malgré le manque de compétition, puisque le championnat national n’a pas encore démarré, notre équipe est fin prête physiquement et mentalement, et ce, grâce à la bonne préparation, l’application des joueurs et leur désir de s’illustrer dans cette compétition africaine. Les trois matches amicaux contre les équipes de Béni Hassan, Soliman et Hammam-Sousse nous ont bien servis pour constituer la formation type qui affrontera ce soir l’équipe éthiopienne. Nous aspirons à réaliser un résultat positif pour prendre une belle option en prévision de la manche retour afin d’accéder au tour suivant dans un premier temps et aller le plus loin possible dans cette coupe africaine dans un deuxième temps», nous a confié l’entraîneur usémiste, Lassaâd Jarda.

Le même effectif, ou presque…

L’US Monastir a conservé le même effectif ou presque de la saison dernière. Seuls Okpoto et Mozes, titulaires en finale de la coupe de Tunisie la saison dernière, ont quitté le groupe : «Ils ont été bien remplacés par l’attaquant ghanéen Chafo et le demi défensif ivoirien Roger qui ont, jusque-là, donné satisfaction», a indiqué Lassaâd Jarda.

Il est à noter que le capitaine de l’équipe, Elyès Jelassi, a intégré le groupe avec un moral au beau fixe, malgré son mécontentement à cause de sa non-participation avec l’équipe nationale au moins une mi-temps : «Elyès Jelassi est très intelligent. Il n’a pas voulu montrer à ses équipiers son mécontentement. Il a affiché une bonne volonté pour donner le meilleur de lui-même», a précisé son entraîneur, qui n’a pas caché sa stupéfaction du fait que le staff national n’a pas donné une chance à Jelassi, élu meilleur joueur de la saison écoulée par les 14 entraîneurs des clubs de la Ligue 1.

15 joueurs qui se valent

Bien que l’équipe monastirienne soit en manque de compétition, pas moins de 15 joueurs se valent. Tous ont des chances égales pour être titularisés.  Idriss Mhirsi, Abdelli, Hédi et Kouni Khalfa et bien d’autres sont fin prêts pour disputer ce match. Si on se réfère aux dernières séances d’entraînement, le coach usémiste alignera Ben Saïd dans la cage. Les joueurs de champ seront Machmoum, Hédi Khalfa, Mohamed Sakhraoui, Fédi Arfaoui, Fahmi Ben Romdhane, Roger, Elyès Jelassi, Youssef Abdelli, Ali Amri et Chafo.

L’adversaire visionné

L’équipe éthiopienne compte dans ses rangs de très bons  attaquants. Elle opte plutôt pour le jeu direct. Sa faiblesse réside dans sa défense : «Nous avons visionné trois matches de l’adversaire dont un disputé dans le cadre de la Coupe de la CAF, la saison dernière.

Quel que soit le niveau de l’adversaire, nous sommes décidés à réussir notre première compétition continentale, à commencer par le match de ce soir», a conclu le coach usémiste.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salah KADRI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire