Le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Noureddine Tabboubi a démenti samedi les accusations à l’encontre de la centrale syndicale concernant des tentatives pour entraver la publication de la convention cadre des journalistes tunisiens.

Tabboubi a précisé qu’il n’a pas été informé du contenu de cette convention en tant que secrétaire général de l’UGTT ni des détails relatifs à ce document.

Dans une déclaration aux médias, en marge d’une conférence organisée à Sousse par l’union régionale du travail, Tabboubi a ajouté que personne ne peut accuser l’union ou douter de ses valeurs en matière de défense des droits des journalistes et des autres employés.

L’union est consciente, a-t-il dit, des différentes répercussions que pourraient engendrer l’application des articles de cette convention sur les plans législatifs dans les secteurs public et privé et les conventions communes dans la fonction publique.

Il a, par la même occasion, affirmé l’importance d’une initiative afin d’améliorer les articles de la convention et la rendre applicable. Taboubi a exprimé, à ce propos, le souhait de l’union d’appliquer cette convention cadre des journalistes dans des établissements médiatiques audio-visuel privés.

La centrale syndicale n’est pas en conflit avec les journalistes qui sont en effet, en plus de leur adhésion au syndicat des journalistes, des adhérents de l’UGTT, a-t-il noté.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire