Comment encourager les jeunes à retrouver le chemin des maisons de la culture dans les régions ? L’idée de la direction générale de l’action culturelle est de former les responsables de ces maisons en question à la programmation cinématographique.   

Dans le cadre de son programme culturel en partenariat avec l’Association tunisienne du droit d’auteur et en coopération avec l’Association tunisienne des réalisateurs de films, la Fédération tunisienne des cinéastes amateurs et la Fédération tunisienne des cinéclubs, le rideau est tombé sur la première session de formation cinématographique organisée par la direction générale de l’action culturelle, qui a eu lieu du 26 au 29 novembre, à Hammamet.

Plus de soixante cadres entre animateurs et directeurs de maisons de la culture ont participé à cette formation destinée à renforcer leurs connaissances et leur donner des atouts supplémentaires dans l’animation culturelle  comme la programmation de festivals de cinéma par exemple dans leurs régions. Cette formation cinématographique variait entre des ateliers théoriques et appliqués dans le domaine de la cinématographie et du montage.

Il y a également l’atelier de scénarisation et l’atelier de mise en scène, dans lesquels les encadreurs ont essayé de diriger toutes les recommandations et conseils nécessaires dans le domaine du cinéma afin que les participants puissent les appliquer dans les régions et les inciter à travailler sur le retour de la vie culturelle et à gagner la confiance des gens. L’objectif final étant, bien entendu, de   briser la réticence à fréquenter les maisons de la culture. Mme Mounira Ben Halima,  responsable de la Direction générale de l’action culturelle, a souligné la nécessité d’activer ces formations dans toutes les régions à travers des forums régionaux et des festivals locaux, annonçant qu’ils se poursuivront dans les mois à venir dans un certain nombre de régions.

Charger plus d'articles
Charger plus par Salem Trabelsi
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire