S’il s’est trouvé concomitant avec les JCC, c’est uniquement par un heureux hasard du calendrier, le tout jeune festival «Vues sur les Arts» en est totalement indépendant.

Du 25 au 29 décembre, à l’Agora, dans ce lieu de culture où les arts coexistent en bonne intelligence pour le plaisir d’un public de proximité, mais pas que, un jeune festival vient de naître. Et toute naissance, en ce domaine, mérite d’être fêtée.

Sous le parrainage de Jean-Luc Godard — excusez du peu — ce petit festival a de grandes ambitions :

«Le cinéma étant le septième art, “Vues sur les Arts“ est un festival qui a pour but de décliner les sept muses qui l’inspirent et le nourrissent : la Peinture, la Photo, la Musique, la Danse, la Poésie, la Littérature, l’Architecture», explique Daly  Okby, l’infatigable animateur de l’Agora.

«Ce festival offre des œuvres dignes de faire partie d’un panel de premier choix pour satisfaire les attentes du public et répondre à sa curiosité pour l’art, la connaissance, le savoir», continue-t-il.

Et il a bien raison, car cette jeune édition offre un programme de superbe qualité avec des films de Godard, bien sûr, mais aussi de Wim Wenders, d’Antonioni, et d’autres, tout aussi réputés et glorieux.

Tarek Ben Chaâbane, partie prenante de ce festival, explique lui aussi : «C’est la seule qualité des films et la singularité des trajectoires artistiques qui ont motivé la sélection. Ainsi, des œuvres de répertoire voisinent avec d’autres plus actuelles, des films d’essai voisinent avec d’autres à la narration  classique.»

Des rencontres- échanges d’expériences sont également prévues pour cette première session, dans l’esprit d’une «pédagogie passionnée», selon le joli mot des organisateurs.

On nous y promet des films sur Godard, à tout seigneur tout honneur. Ou encore sur Kurt Cobain, Gardel, Basquiat. Mais aussi sur Frida Kalho, Gorgi, Bellagha, Van Gogh ou Pina Bausch.

On y rendra hommage à Hmida Ben Ammar, cinéaste au parcours particulier.

Mais il serait dommage de vous en dire plus, si ce n’est «allez-y».

Charger plus d'articles
Charger plus par Alya HAMZA
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire