Chaque journée apporte son lot de déceptions et d’interrogations. Des joueurs sans plan directeur et sans suite dans les idées.

Il est vrai qu’on s’attendait à une réaction de la part des hommes de Mourad Okbi face à l’ESM. Mais le résultat déçoit. La fatigue et l’absence de fraîcheur physique n’ont pas facilité la tâche. En effet, l’équipe a joué son 3e match en une semaine. Par ailleurs, la rencontre face à l’OB, il y a une semaine, a été marquée par la blessure d’un attaquant important, Ragoubi, qui ne fait pas partie du onze rentrant. Pour le moment, le staff technique ne trouve pour explication à ce énième revers que la pression qui pesait sur la tête et les jambes des joueurs, ainsi que les fautes individuelles de marquage, de positionnement et de couverture. L’entraîneur- adjoint, Mahmoud Dridi, ne dit pas le contraire : «Nous avons eu beaucoup de peine à gérer le rythme des rencontres depuis le début de la compétition à cause de nos moyens humains assez modestes, il faut bien l’avouer. Nous avons connu des passages à vide à cause de la fatigue cumulée par certains joueurs et les blessures d’autres éléments du groupe. Il faut rappeler que l’équipe a disputé son troisième match en seulement une semaine. Un rythme inaccoutumé pour l’ensemble des joueurs. Malheureusement, nous n’avons pas pu corriger nos maladresses, faute de temps de récupération, et ce, à cause de la mise à jour du calendrier et des matches en retard. Nous espérons négocier mieux les prochaines rencontres, en attendant de renforcer l’effectif par de nouvelles recrues».

Certes, la JSK a des difficultés à cause de la modestie de son effectif, mais elle est obligée de bien gérer ses rencontres en attendant que les renforts arrivent.

Des choix manqués

Malgré le remaniement opéré au sein du onze rentrant et de l’incorporation jugée pertinente des jeunes Knaïssi, Ghabi et Dali, la formation aghlabide n’avait pas fière allure et n’inspirait pas confiance et sérénité. Seuls le latéral Romdhani et, à un degré moindre, l’ailier Bouraoui, ont pu tirer leur épingle du jeu grâce à leurs remontées offensives et leurs centrages à partir des ailes. Faute de temps et surtout de solutions, le staff technique est dans la difficulté de lancer un groupe capable de retrouver la sérénité en défense et l’efficacité en attaque. Le coach Okbi utilisera les mêmes éléments qui ont fait leur apparition au cours des dernières rencontres. La participation des jeunes Naffeti, Marouen Romdhani et Nourani est probable pour remanier les carences physiques constatées.

Mohamed Sahbi CHAFRA

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire