Devant le bureau de la Cnss d’Hammam-Lif, on a constaté, à plusieurs reprises, une file d’attente dans la rue par temps froid et pluvieux. Des vieux, qui sont là pour solliciter leur pension ou régler un problème, sont obligés de poireauter quelques instants plus ou moins longs par un temps défavorable car les responsables des guichets interdisent l’entrée dans la salle de plus de deux ou trois personnes.

De plus, cette file d’attente donne une mauvaise image d’une partie de la ville. Covid-19 oblige, on interdit l’entrée de tous les assurés sociaux dans le bâtiment. L’idéal, à notre sens, serait de donner à chaque assuré social un rendez-vous différent de l’autre pour que tout le monde ne vienne pas en même temps. Nous avons constaté aussi cette file indienne à l’extérieur de la Sonede à Tunis.

Plusieurs clients, qui veulent payer leur facture, sont obligés de faire la queue dans la rue en attendant leur tour au guichet. Les guichets de certains bureaux de poste procèdent aussi de la même façon, à l’instar du bureau de la rue Charles-de-Gaulle. Il est nécessaire de trouver une solution plus pratique pour servir ces citoyens ou, à tout le moins, leur installer des abris, même provisoires.

Charger plus d'articles
Charger plus par Chokri GHARBI
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire