Le coup d’envoi aux travaux du projet d’augmentation de la capacité du Barrage Bouhertma de 33 millions de m3 pour atteindre une capacité totale de 145 millions de m3 d’ici 40 mois, a été donné, par le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taïeb.
Le projet, d’un coût global de 67,672 millions de dinars, consiste à augmenter la hauteur de la barrière d’évacuation des crues de 3,5 mètres. M.Taieb qui accompagnait le chef du gouvernement Youssef Chahed, en visite, jeudi, au gouvernorat de Jendouba, a indiqué que «les travaux seront réalisés sans évacuer les eaux du barrage».
Il a, par ailleurs, souligné l’importance de ce projet qui permettra de garantir l’approvisionnement des périmètres irrigués (30 mille hectares dans le gouvernorat de Jendouba) et de fournir l’eau potable pour les régions du Nord à l’horizon 2030/2050.
Ce projet soutiendra, également, le système de gestion des inondations dans le bassin versant de l’Oued Medjerda et permettra d’optimiser la protection de la ville de Bousalem contre le risque d’inondations. Il favorisera l’amélioration de la qualité des eaux dans les périmètres irrigués et de la gestion des ressources hydriques dans les situations extrêmes.
M.Taieb a aussi rappelé que la construction du barrage Bouhertma date de 1976 et que sa structure est encore solide, affirmant que la stratégie nationale consiste à mobiliser les ressources pour faire face à la rareté de l’eau.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire