Le chef du service de pneumologie à l’hôpital Charles Nicolle à Tunis Hichem Aouina a tiré la sonnette d’alarme sur l’indisponibilité des lits de réanimation pour les patients Covid-19 dans les établissements hospitaliers publics, au moment où le virus continue à se propager.

Dans une déclaration dimanche à l’agence TAP, le responsable a parlé d’une réelle crise qui touche tous les établissements publics dont le CHU Charles Nicolle. Cette crise s’aggravera avec l’augmentation des contaminations, a-t-il alerté.

Hichem Aouina a affirmé que les équipes médicales font face à des difficultés insurmontables, précisant que tous les hôpitaux dépendent de la salle des opérations du ministère de la Santé pour leurs besoins en lits de réanimation et de soins intensifs.

Il a rappelé que la crise a réellement commencé depuis dix jours lorsque les hôpitaux sont devenus incapables de fournir des lits à des patients dont l’état de santé s’est aggravé.

Cette situation a conduit les médecins à choisir qui sauver parmi les malades, a-t-il regretté.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire