La 5G, tout le monde en parle. On nous promet un avenir technologique meilleur. Mais à l’heure où la 4G n’est pas encore déployée partout, on a du mal à s’imaginer ce que pourrait être un monde connecté au 5G.

Les fournisseurs évoluent aujourd’hui  dans un contexte où la numérisation de l’économie devient un impératif. Les solutions digitales dynamiques sont nécessaires aujourd’hui pour relever le défi d’accroître l’apport de l’économie numérique à l’économie nationale.

La technologie 4G mobile reste actuellement la technologie leader dans le monde, mais l’engouement des utilisateurs pour l’ultra-haut débit coïncide avec un contexte sanitaire qui a fait surgir de nouveaux services et appelle à des performances réseaux supérieures.

Les régulateurs, les opérateurs et les équipementiers accélèrent les préparatifs pour accueillir cette technologie. La Tunisie est l’un des marchés les plus dynamiques du secteur des télécoms. Les opérateurs et les utilisateurs sont toujours à l’affût des dernières innovations technologiques, qui sont un facteur de compétitivité.

Le PDG de Tunisie Télécom, Samir Saied, souligne que l’opérateur téléphonique fait un pas très important vers le futur en entamant, avec succès, la phase d’expérimentation de la technologie de la cinquième génération mobile. « Nous sommes fiers de ce test qui s’aligne avec la stratégie nationale de  transformation numérique (2021-2025) visant le renforcement de la connectivité haut débit et de la position de la Tunisie en tant que terrain de numérisation et d’innovation ».

Le marché est porteur et les opérateurs sont intéressés par cette technologie, d’autant qu’elle a été adoptée par plusieurs pays avec des résultats probants. Son déploiement peut être étendu et utilisé dans différents domaines, aussi bien domestiques que professionnels. Des secteurs comme les administrations, les banques, les assurances et les institutions publiques pourront bénéficier le plus de la 5G. L’industrie, en l’occurrence, sera plus efficace avec l’introduction de cette technologie pouvant améliorer les performances du tissu industriel et optimiser les coûts et le temps de production. Il est opportun de rappeler aussi que certains secteurs ont besoin d’un flux de data et d’échange de données très importants comme les finances, l’offshoring, ou l’audiovisuel.

Aujourd’hui, l’ambition est de permettre le déploiement le plus tôt possible du réseau 5G auprès des opérateurs télécoms pour permettre à l’écosystème digital local de booster sa connectivité et profiter pleinement des opportunités technologiques et business liés à l’Internet des objets (IOT), le cloud, le Big Data et l’intelligence artificielle.

Charger plus d'articles
Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Supplément Economique

Laisser un commentaire