Le Mondial de tous les paradoxes sur fond de sérieuses craintes alimentées par les menaces persistantes du coronavirus. Le sept national a débarqué en Egypte.


Le sept national a déposé, avant-hier, ses valises dans le cadre enchanteur d’un hôtel huppé de la banlieue du Caire. Là où il vivra, 18 jours durant,  aux côtés de 31 sélections réparties  dans une région… coupée du reste du monde, comme le veut le très scrupuleux protocole sanitaire imposé par les organisateurs et l’IHF  (Fédération internationale de handball), coronavirus oblige. Dans ces «prisons de luxe», mises à la disposition des hôtes des Pharaons, il est strictement interdit aux non-résidents d’y entrer, et les délégations n’ont pas, eux, le droit de quitter, sauf pour les séances d’entraînement et les matches. Pas question donc de sortir pour une balade, ou de s’offrir une partie de shopping !

Fiasco annoncé ?

Attendez, ce n’est pas fini, puisque les images du «jamais vu» dans l’histoire des championnats du monde de handball se succèdent dans cette 27e édition de tous les paradoxes. Jugez-en : test PCR toutes les 72 heures pour les 32 délégations participantes, huis clos dans toutes les salles de la compétition, interdiction d’accès aux médias (sauf ceux locaux), forfait de deux sélections et enfin absence de nombreuses stars handballistiques à cause du Covid-19. Du coup, c’est toute la crédibilité du majestueux Mondial qui est menacée, écornée. Du coup aussi, tous les mordus de la petite sphère sur Terre commencent à regretter, voire à condamner ce qu’ils appellent «l’obstination des organisateurs et de l’IHF à maintenir coûte que coûte le déroulement de cette édition». Le mal est -il fait ?

Sélection : R.A.S.

Ent-retemps, les nôtres n’en ont, semble-t-il, cure.En effet, depuis leur débarquement sur  les rives du Nil, ils se sont aussitôt mis au travail, en effectuant hier une première séance d’entraînement suivie dans l’après -midi d’une séance de visionnage de la cassette de matches disputés par la Pologne, leur premier adversaire qu’ils rencontreront demain. Toujours selon les nouvelles nous parvenant du Caire, l’infirmerie du sept national affiche, pour le moment, un joli «zéro blessé». Rassurant.

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohsen ZRIBI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire