Depuis le lancement officiel du Label Startup, plus de 400 jeunes pousses ont pu accéder au système d’incitation mis en place dans le cadre de la loi Startup Act.


Adoptée en 2018, la loi Startup Act a été conçue et élaborée dans l’objectif de mettre en place un cadre incitatif pour la création de startup dans les domaines de l’innovation et des nouvelles technologies qui sont en mesure  de créer une forte valeur ajoutée.
Qualifié de loi 72 du XXIe siècle, le Startup Act est considéré comme une loi révolutionnaire qui va faire de la Tunisie un hub technologique, une startup-nation,  du fait qu’il présente plusieurs avantages et incitations, notamment financières et fiscales, au profit des startuppeurs, non seulement tunisiens, mais aussi étrangers qui souhaitent lancer leurs startup en Tunisie. Un premier bilan de Startup Act jette les lumières sur un écosystème en ébullition et dont la réactivité est devenue un générateur d’emplois et de solutions technologiques innovantes.

3 nouveaux emplois par startup
Selon les données officielles, 401 startup ont pu décrocher le label Startup, lancé officiellement le 5 avril 2019.  Lequel label leur ouvre droit à plusieurs  privilèges (comme le dégrèvement fiscal, l’attribution d’une part de marché public, etc.)  favorisant leur développement et leur montée en puissance. Selon le rapport 2019-2020, sur les 416 demandes qui ont été déposées entre avril 2019 (lancement du label) et  avril 2020, un total de 248 labels et de 42 pré-labels ont été octroyés, soit un taux d’acceptation de 70%. L’ensemble des startup labellisée (248) emploient 2.829 personnes, dont 40% de femmes. En moyenne, chaque startup labélisée emploie plus de 11 personnes. L’un des indicateurs les plus pertinents, qui met en exergue la capacité de développement des startup, est le nombre des emplois créés. En effet, un tiers des emplois ont été créés durant la première année d’entrée en vigueur de Startup Act, avec une moyenne de 3 nouveaux emplois par startup. En outre, les premiers résultats confirment la flexibilité des critères d’éligibilité au label Startup qui a permis aux jeunes pousses d’accéder au système d’incitation mis en place dans le cadre de Startup Act. Environ  75% des startup labellisées sont âgées de moins de 3 ans. Malgré leur petite taille,  ces startup labellisées nouvellement créées voient leurs activités décoller. Leur chiffre d’affaires cumulé a atteint, en 2019,  66 millions de dinars, dont 72% sont réalisés sur le marché tunisien.

Charger plus d'articles
Charger plus par Marwa Saidi
Charger plus dans Economie

Laisser un commentaire