Après avoir retrouvé le chemin des filets lors des deux matches précédents du championnat, l’attaque étoilée a bloqué de nouveau devant la défense espérantiste. Une inefficacité qui pose problème.
On croyait que les attaquants étoilés ont retrouvé leurs esprits, que le blocage devant les buts adverses n’était qu’un mauvais souvenir .
Karim Aouadhi, Iheb Msakni, Karim Laaribi contre l’US Tataouine et Firas Belarbi face au CAB ont retrouvé le chemin des filets au grand bonheur de Roger Lemerre. Le technicien français croyait sans doute que ses soucis en attaque ne sont que de l’histoire ancienne après la large victoire devant l’US Tataouine à Sousse (3-1) .
Les indicateurs ont viré de nouveau au vert et la confrontation contre le leader « sang et or » avait son importance pour deux raisons essentielles. D’abord, le résultat du classico a son importance pour l’ESS qui aspirait à se détacher du CSS afin de s’accaparer la deuxième place au classement. La seconde raison est que le classico était un test quant au regain de la lucidité collective, notamment au volet offensif.

La poisse des 30 derniers mètres…
S’ils avaient été beaucoup plus dangereux que leurs hôtes durant la période initiale, les Etoilés les ont carrément dominés en seconde mi-temps, mais leur domination fut stérile bien qu’ils aient évolué en supériorité numérique durant le dernier quart d’heure de jeu suite à l’expulsion de Khalil Chammam.
Pourtant, ce ne sont pas les occasions qui ont manqué à Maher Hannachi et Hazem Haj Hassen en particulier. La poisse des 30 derniers mètres a donc refait surface pour les hommes de Roger Lemerre devant les buts de Moez Ben Chérifia. Une poisse qui les a accompagnés lors de la double confrontation contre Ezzamalek en demi-finales de la Coupe de la CAF.
Poisse, malchance, précipitation ou tout simplement incapacité à déverrouiller les défenses des grandes équipes quand celles-ci jouent le bloc bas ou lorsqu’elles refusent catégoriquement le jeu : Roger Lemerre doit trouver la solution à ce long blocage.

Charger plus d'articles
Charger plus par Walid NALOUTI
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire